Actualités françaises

Le nord-coréen Kim s’engage à « renforcer » l’arsenal nucléaire lors d’un défilé militaire

[ad_1]

Publié le:

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un s’est engagé à renforcer le programme d’armement nucléaire du pays lors d’un discours lors d’un défilé militaire très médiatisé à Pyongyang, ont rapporté mardi les médias officiels.

« Nous continuerons à prendre des mesures pour renforcer et développer les capacités nucléaires de notre pays au rythme le plus rapide », a déclaré Kim, selon une transcription publiée par l’agence officielle coréenne Central News Agency.

Selon KCNA, Kim a prononcé le discours lundi soir lors d’un défilé marquant le 90e anniversaire de la fondation de l’Armée révolutionnaire du peuple coréen sur la place Kim Il Sung à Pyongyang.

La Corée du Nord fait l’objet de sanctions internationales mordantes pour son programme d’armes nucléaires, et les négociations répétées visant à convaincre Kim d’y mettre fin n’ont abouti à rien.

Kim a déclaré lundi que les armes nucléaires du pays étaient « un symbole de puissance nationale » et que le pays « renforcerait et développerait encore notre force nucléaire à la vitesse la plus élevée possible ».

Pyongyang a effectué plus d’une douzaine d’essais d’armes cette année, notamment le tir d’un missile balistique intercontinental à pleine portée pour la première fois depuis 2017.

La Corée du Nord avait suspendu les essais à longue portée et nucléaires pendant que Kim rencontrait le président américain de l’époque, Donald Trump, pour une diplomatie vouée à l’échec, qui s’est effondrée en 2019. Les pourparlers sont depuis au point mort.

Des responsables et analystes américains et sud-coréens ont averti que Pyongyang pourrait bientôt reprendre les essais d’armes nucléaires pour la première fois depuis 2017.

L’imagerie satellite a montré des signes d’une nouvelle activité dans un tunnel du site d’essais nucléaires de Punggye-ri, qui, selon la Corée du Nord, a été démoli en 2018 avant le premier sommet Trump-Kim.

Attaque nucléaire ?

KCNA a rapporté que Kim avait supervisé un énorme défilé militaire lundi, avec des parachutistes, des démonstrations des missiles les plus gros et les plus puissants du pays et des milliers de soldats marchant ensemble.

Dans un discours prononcé lors de l’événement majeur, Kim a déclaré que si le rôle principal des armes nucléaires du pays était de dissuasion, elles « ne peuvent pas être liées à une seule mission ».

« Si une force tente d’usurper les intérêts fondamentaux de notre pays, notre force nucléaire n’aura d’autre choix que de mener à bien sa deuxième mission de manière inattendue », a-t-il déclaré.

KCNA a déclaré que le défilé avait présenté les armes les plus sophistiquées du Nord, y compris le Hwasong-17, qu’il prétend avoir testé avec succès le 24 mars.

« Les spectateurs ont poussé des acclamations bruyantes, très excités de voir le géant ICBM Hwasongpho-17 qui s’est envolé dans le ciel le 24 mars », a rapporté KCNA.

À l’époque, les médias d’État ont claironné le lancement « miraculeux » de ce qu’ils prétendaient être le Hwasong-17, publiant des photos et des vidéos spectaculaires du dirigeant Kim supervisant personnellement le test.

Mais les analystes ont identifié des divergences dans le récit de Pyongyang, et les agences de renseignement sud-coréennes et américaines ont conclu que la Corée du Nord avait en fait tiré un Hwasong-15 – un ICBM moins avancé qu’elle avait déjà testé en 2017.

Le site spécialisé basé à Séoul, NK News, a publié des photos qui proviendraient du journal officiel Rodong Sinmun montrant un missile Hwasong-17 lors du défilé.

La Corée du Nord organise des défilés militaires pour marquer des fêtes et des événements importants, mettant souvent en vedette des milliers de soldats au pas de l’oie suivis d’une cavalcade de véhicules blindés et de chars et culminant avec les missiles clés que Pyongyang veut afficher.

Les observateurs surveillent de près ces événements pour trouver des indices sur le dernier développement d’armes de la Corée du Nord.

(AFP)

[ad_2]
france24 en2fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page