Skip to content
Le Parlement européen déclare la Russie « État sponsor du terrorisme »


Le Parlement européen a reconnu mercredi la Russie comme un « État parrain du terrorisme », accusant ses forces d’avoir commis des atrocités pendant sa guerre contre l’Ukraine.

La décision des législateurs européens est une étape politique symbolique sans conséquences juridiques, mais les députés ont exhorté les gouvernements des 27 pays de l’UE à suivre leur exemple.

« Les attaques et atrocités délibérées menées par la Fédération de Russie contre la population civile ukrainienne, la destruction d’infrastructures civiles et d’autres violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire constituent des actes de terreur », a déclaré une résolution approuvée par les législateurs de l’UE.

Le parlement a déclaré qu’il « reconnaît la Russie comme un État parrain du terrorisme et comme un État qui utilise des moyens de terrorisme ».

Kyiv a appelé la communauté internationale à déclarer la Russie un « État terroriste » suite à son invasion du pays, et la décision du parlement de Strasbourg va probablement irriter Moscou.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué le vote.

« La Russie doit être isolée à tous les niveaux et tenue pour responsable afin de mettre fin à sa politique terroriste de longue date en Ukraine et dans le monde », a-t-il déclaré dans un message publié sur les réseaux sociaux.

L’Union européenne – contrairement aux États-Unis – n’a pas de cadre juridique pour désigner les pays comme « État parrain du terrorisme ».

Washington a jusqu’à présent évité de mettre la Russie sur sa liste, une décision qui déclencherait davantage de sanctions et supprimerait l’immunité d’État des responsables de Moscou.

La résolution, soutenue par 494 députés européens et opposée par 58, appelle Bruxelles à mettre en place le « cadre juridique » pour prendre la décision et envisager d’ajouter la Russie.

« Nous avons appelé un chat un chat. La Russie n’est pas seulement un État qui parraine le terrorisme, mais l’État qui utilise les moyens du terrorisme », a déclaré l’eurodéputé lituanien Andrius Kubilius, qui a mené la pression pour la résolution.

« La reconnaissance de ce fait par le Parlement européen envoie un signal politique clair. Europe, les Européens ne veulent pas rester passifs, quand leur grand voisin viole toutes les normes humanitaires et internationales.

Les législateurs de plusieurs pays de l’Est de l’UE ont déjà voté pour condamner le « terrorisme » russe.

L’UE a imposé huit séries de sanctions sans précédent visant les principales exportations de pétrole et les hauts responsables de la Russie depuis que le président Vladimir Poutine a ordonné à ses troupes d’attaquer en février.

Des diplomates européens ont déclaré que des travaux étaient en cours pour préparer un nouveau train de sanctions après que Moscou a déclenché une attaque féroce de missiles et de drones contre l’infrastructure énergétique de l’Ukraine à la suite de pertes sur le champ de bataille.

La résolution du Parlement européen a également exhorté l’UE à inclure le groupe de mercenaires Wagner et les troupes fidèles au dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov sur la liste des sanctions du bloc des organisations « terroristes ».

expatica

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.