Skip to content
Le patron de System U met en garde contre l’augmentation de la facture d’électricité

[ad_1]

Cette augmentation pour les entreprises devrait se répercuter sur le prix payé par les consommateurs.

Comment la facture d’électricité va-t-elle augmenter dans les mois à venir ? La question commence à tarauder les grandes entreprises et les PME. Dominique Schelcher, président du groupe Système U, a fait part de ses inquiétudes ce vendredi matin au micro de BFMTV. « Les PME et artisans découvrent l’ampleur de la situation. La facture ne peut pas être multipliée par deux, mais par huit« .

Ce phénomène de hausse en partie lié à la guerre en Ukraine devrait, selon lui, avoir des conséquences en cascade, puisque les entreprises seront contraintes de répercuter le prix de leur facture sur celui de leurs produits, alimentant la spirale inflationniste à laquelle sont confrontés les consommateurs.

Selon le panéliste Myelin, les prix en rayon devraient déjà augmenter de 10 % d’ici la fin de l’année, avec un bond de 24,5 % pour les viandes et volailles ou de 18 % pour les pâtes. « Pendant quarante ans, nous avons eu une abondance de produits disponibles, mais le nombre de pénuries [de stocks] a progressé. Il en existe des durables, comme l’huile ou la moutarde, ajoute Dominique Schelcher. Mais il y a aussi des produits qui commencent à manquer », également en raison de récoltes perturbées par des conditions climatiques inhabituelles cette année.

Vigilance sur l’énergie

Face au risque de tensions sur les approvisionnements énergétiques, le gouvernement tente de prendre des mesures. Cet hiver, les particuliers et les petites entreprises en France seront incités à modérer leur consommation d’électricité lors des pics de froid, en échange de tarifs avantageux le reste de l’année. Le gouvernement veut en effet relancer et étoffer une offre dite tempo, qui incite à baisser le chauffage certains jours pour passer les pics hivernaux.

L’objectif est de réduire la tension sur l’approvisionnement en électricité, alors que le risque de pénurie augmente pour cet hiver avec l’arrêt forcé de nombreux réacteurs nucléaires, qui fait actuellement grimper les prix de gros de l’électricité à des niveaux jamais vus. Les industriels gros consommateurs d’électricité connaissent déjà le système de « décoloration diffuse» : lors d’un pic de demande d’électricité dans le pays, ils acceptent d’arrêter quelques minutes ou quelques heures leurs lignes de production, et sont récompensés en échange par une rémunération contractuelle. Le gouvernement lance à cet effet un appel d’offres chaque année.

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.