Skip to content
Le PCQ lance sa campagne : « Nous sommes le changement !  lance Eric Duhaime


Même si la campagne électorale n’a pas encore officiellement commencé, le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a lancé sa campagne dimanche à Québec. C’était aussi l’occasion de dévoiler le bus dans lequel il parcourra la province jusqu’au 3 octobre.

• Lisez aussi : Québec 2022 : comment relancer le réseau de la santé ?

• Lisez aussi : Élections : du roi Legault au joker Duhaime

• Lisez aussi : Québec 2022 : de chaudes batailles à prévoir dans certaines circonscriptions

«Nous sommes à un tournant majeur de la politique au Québec, et nous sommes le changement!», a lancé Éric Duhaime devant une foule de quelques centaines de personnes au Complexe Hélicoptère Capital, dans le comté de La Peltrie.

Dans un discours maintes fois applaudi par les militants qui étaient là, le chef du PCQ a rappelé les cinq grands enjeux sur lesquels il compte faire campagne, dévoilés la semaine dernière lors de la présentation de la plateforme électorale du parti.

Alors que l’absence de plusieurs grands thèmes, comme la langue et l’immigration, a suscité des interrogations ces derniers jours, Éric Duhaime a fait valoir dans son allocution qu’« il est inutile de faire des dizaines de promesses ».

« A vouloir tout faire, on s’éparpille et on n’arrive à rien (…). On a donc extrait de notre programme les propositions qui collent le plus à la réalité des Québécois », a-t-il dit.

Après avoir énuméré ses principaux engagements, dont la réduction du fardeau fiscal des Québécois et la refonte du système de santé de fond en comble, le chef conservateur a profité de son allocution pour rappeler à ses militants le parcours du parti depuis son arrivée à la tête, il y a environ 18 mois. .

« Au début de 2021, nous avions 500 membres, nous avions recueilli 1,8 % à l’élection de 2018 et presque personne au Québec ne savait que nous existions (…) », a-t-il dit. , avant d’ajouter que le parti compte désormais 60 000 membres.

Éric Duhaime a conclu son allocution en lançant un appel à la mobilisation.

« On ne peut pas rater cette chance de changer le Québec », a-t-il dit.

Le PCQ de M. Duhaime, qui n’a jamais fait élire de député au Québec, tentera de faire une percée électorale le 3 octobre. La députée Claire Samson est pourtant devenue la première représentante du parti à l’Assemblée nationale en juin 2021, après avoir été exclue du scrutin. CAQ.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.