Nouvelles du monde

Le Premier ministre britannique jure de réprimer les syndicats — RT World News

[ad_1]

Rishi Sunak a promis des lois du travail « dures » contre les grèves coordonnées « déraisonnables »

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a déclaré qu’il soutiendrait « de nouvelles lois strictes » ciblant les actions syndicales, suggérant même une interdiction pure et simple des débrayages par certains employés, après que des milliers de travailleurs d’urgence ont annoncé des grèves à venir exigeant des augmentations de salaire dans un contexte d’inflation galopante.

S’adressant aux députés mercredi, Sunak a averti qu’une vague de grèves imminentes dans plusieurs secteurs, y compris les soins de santé et les transports en commun, entraînerait des perturbations majeures, se disant prêt à le faire « tout ce que je dois faire » pour prévenir les arrêts de travail dans les industries vitales.

« Si les dirigeants syndicaux continuent d’être déraisonnables, il est de mon devoir de prendre des mesures pour protéger la vie et les moyens de subsistance du public britannique », a-t-il poursuivi en ajoutant « Depuis que je suis devenu Premier ministre, j’ai travaillé pour de nouvelles lois strictes pour protéger les gens de cette perturbation. »

Les commentaires du Premier ministre sont intervenus juste un jour après que les syndicats Unite, Unison et GMB – qui représentent les ambulanciers, les ambulanciers paramédicaux, les gestionnaires d’appels et les assistants de soins d’urgence – ont annoncé qu’ils lanceraient des grèves coordonnées impliquant plus de 10 000 employés les 21 et 28 décembre. d’autres débrayages sont prévus dans les semaines à venir, y compris une grève de jusqu’à 100 000 infirmières, ainsi que des actions des travailleurs des chemins de fer, de la poste, des bus et de l’éducation à travers le Royaume-Uni.


Lorsqu’on lui a demandé s’il envisagerait une interdiction des débrayages dans les services d’urgence, Sunak a refusé d’écarter l’idée, mais a insisté sur le fait que « Le gouvernement sera toujours raisonnable. »

Différentes administrations ont proposé des lois qui imposeraient des niveaux de service minimum pendant les grèves depuis 2019, et un projet de loi contenant cette exigence est actuellement en cours d’examen au Parlement. Les législateurs n’ont pas encore débattu de la législation, qui en est encore à ses débuts.

Les travailleurs du secteur public britannique font campagne pour une augmentation des salaires supérieure à l’inflation, qui dépasse 12 % dans un contexte de crise du coût de la vie. Le Royaume-Uni souffre de la hausse des prix de l’énergie depuis l’année dernière et la crise s’est aggravée lorsque les pays occidentaux ont imposé des sanctions économiques à la Russie en raison du conflit ukrainien.

La semaine dernière, un haut responsable du cabinet de Sunak a exhorté les syndicats à abandonner leurs revendications, arguant que ce n’était pas « pas le temps » pour demander des salaires plus élevés et appelant à l’unité pour envoyer un « Message très clair » au président russe Vladimir Poutine.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

[ad_2]

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page