L'Europe

Le Premier ministre polonais revient sur le bonus des joueurs de la Coupe du monde dans un contexte d’inflation

[ad_1]

Le Premier ministre polonais est revenu sur sa décision d’attribuer des primes au football national après la Coupe du monde de football 2022.

Mateusz Morawiecki avait initialement promis à l’équipe un bonus de 30 millions de złoty (6,4 millions d’euros) après avoir atteint les huitièmes de finale du tournoi pour la première fois en 36 ans.

Mais quelques heures plus tard, il a fait demi-tour et a déclaré qu ‘ »il n’y aura aucun moyen gouvernemental » pour les bonus des joueurs.

La proposition de bonus a été largement critiqué par les députés de l’opposition et les commentateurs au milieu du déficit budgétaire de la Pologne.

Avec une inflation de plus de 17% dans le pays, les critiques ont fait valoir que l’argent des contribuables pourrait être mieux dépensé pour soutenir les citoyens pendant la crise du coût de la vie.

Le porte-parole du gouvernement, Piotr Mueller, avait précédemment suggéré que plus d’argent serait dépensé pour la formation des enfants et le développement des infrastructures de football.

Morawiecki avait déclaré qu’il pensait que les joueurs avaient mérité la récompense pour avoir obtenu le meilleur résultat de la Pologne à la Coupe du monde depuis 1986.

« Le problème du football polonais depuis des années a été le niveau de financement », a-t-il écrit sur Facebook mardi.

« La performance réussie des Polonais à la Coupe du monde est une bonne occasion d’entamer une discussion sur l’avenir du football polonais », a ajouté Morawiecki, s’engageant à allouer davantage de fonds publics.

La Pologne est passée du groupe C après avoir battu l’Arabie saoudite, fait match nul avec le Mexique et perdu contre l’Argentine. Ils étaient alors éliminé en huitièmes de finale par la France, championne en titre.



[ad_2]

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page