Skip to content
le prix du porc s’envole sur les marchés, quelques mois après la hausse des autres viandes


Le produit a été pour l’instant plus ou moins épargné par l’inflation qui a touché l’ensemble de la filière bovine.

Le budget alimentaire pourrait bien être de plus en plus serré. Alors que les prix de la viande sont en forte hausse depuis plusieurs mois, et notamment celui du bœuf (10,2%), de la volaille (14,6%) ou encore de l’agneau (10,5%), selon l’Insee, c’est au tour du porc d’être touché par cette hausse générale. . Son prix a augmenté de 7,3% en un an. Impactant en fait une bonne partie de la charcuterie. Lundi dernier, le prix du porc a même franchi la barre des 2 euros le kilo sur le marché de Plérin, dans les Côtes-d’Armor. Alors qu’il se vendait 1,25 euro en début d’année. Avec la hausse des coûts pour les éleveurs, largement liée à une baisse des ressources alimentaires des animaux et à la sécheresse de ces dernières semaines, la tendance, qui se poursuit depuis octobre, reste à un niveau élevé. Les prix dépassent le record historique de mars 2001 – 1,86 € le kilo – lorsque les Français préféraient le porc en pleine crise de la vache folle.

Dans une interview à France agricole, Pascal Le Duot, directeur du marché du porc breton, indique que « La baisse actuelle de l’offre de porc est un fait significatif à l’échelle mondiale ». Et d’ajouter : « Cette baisse de production devrait se poursuivre dans les mois à venir, et confirmer le prix du porc historiquement élevé que nous observons. Car malgré une activité d’exportation atone et une faible consommation due aux vacances d’été, les prix restent soutenus. Selon BFMTV, face à cette situation tendue, 10 et 30% des 10.000 élevages porcins pourraient fermer. En janvier dernier, le ministère de l’Agriculture avait déjà lancé un plan d’urgence de 270 millions d’euros pour soutenir la filière porcine.

VOIR ÉGALEMENT – Bruno Le Maire prévient qu’il ne faut « pas attendre une amélioration sur le front de l’inflation avant le début de 2023 »

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.