Skip to content
Le procès pour violence domestique de la star d’Afropop Aya Nakamura ajourné


Le procès pour violences conjugales de la superstar franco-malienne Aya Nakamura et de son ancien partenaire a été ajourné jeudi, aucun des accusés n’ayant comparu devant le tribunal de Paris.

Nakamura et son ex, Vladimir Boudnikoff, un producteur de vidéoclips, ont tous deux été accusés de violence domestique à la suite d’une dispute à leur domicile dans la capitale française en août.

Les avocats du couple ont confirmé l’ajournement après une brève audience au tribunal de Bobigny, en banlieue parisienne, où une poignée de fans du joueur de 27 ans s’étaient rassemblés dans l’espoir d’apercevoir leur idole.

Nakamura, de son vrai nom Aya Danioko, est l’une des artistes francophones les plus vendues au monde, avec la sensation « Djadja » en 2018 cumulant près de 900 millions de vues sur YouTube.

Elle a été saluée pour rapper et chanter sur l’autonomisation des femmes et l’identité noire, mélangeant le français, l’argot, l’arabe et la langue maternelle bambara de sa famille.

Aucune date n’a été donnée pour le futur procès.

expatica

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.