Nouvelles du monde

« Le regret n’est pas un viol » – L’avocat de Weinstein — RT Games & Culture

[ad_1]

Jennifer Siebel Newsom, épouse du gouverneur de Californie Gavin Newsom, n’a pas été violée par le magnat d’Hollywood Harvey Weinstein, ont soutenu ses avocats lors de leurs plaidoiries jeudi. Elle s’est plutôt engagée dans « sexe transactionnel», a déclaré l’avocat Alan Jackson.

L’avocat a noté que même si le réalisateur de documentaires Siebel Newsom a peut-être regretté d’avoir eu des relations sexuelles avec le producteur en disgrâce, « le regret n’est pas un viol.

Jackson a évalué le témoignage du cinéaste dans la salle d’audience de Los Angeles au cours des dernières semaines comme un « représentation théâtrale trop dramatisée« , le rejetant comme »un acte » et ajoutant qu’elle était consciente qu’elle était engagée dans « sexe transactionnel » et cela « elle déteste ça.


Siebel Newsom a décrit son viol présumé par le producteur dans une chambre d’hôtel après leur rencontre en 2005 au Festival international du film de Toronto, racontant au jury les détails de sa physionomie. Weinstein n’était pas seulement couvert de « ecchymoses » et « vergetures » dit-elle – il « avait l’air incirconcis et étrange cependant, un peu comme un poisson … beaucoup de peau là-bas.”

Au cours de l’acte lui-même, elle a témoigné: «Je suis debout, je résiste. Horreur. Je tremble. C’est mon pire cauchemar.” Malgré sa description détaillée des événements, Siebel Newsom aurait attendu deux ans après la rencontre avec Weinstein pour lui envoyer un e-mail affirmant qu’il l’avait violée.

La documentariste est l’une des quatre femmes dont le témoignage contre le magnat du cinéma a été entendu dans l’affaire de Los Angeles, dans laquelle Weinstein est accusé d’avoir violé et agressé sexuellement deux femmes et d’avoir commis une agression sexuelle contre deux autres. Il s’agit du deuxième d’une série d’affaires d’agressions sexuelles poursuivies contre le cinéaste en disgrâce Miramax.

Une autre victime présumée d’Harvey Weinstein, l’actrice franche Rose McGowan, a accusé Siebel Newsom de chercher à la faire taire sur les abus du producteur. Alors qu’elle était sur le point de rendre publiques ses allégations contre le tristement célèbre prédateur, Siebel Newsom aurait contacté McGowan au nom de son avocat David Boies, lui demandant ce qu’il faudrait pour « Rends la heureuse.” Siebel Newsom, a affirmé McGowan, s’était présentée à plusieurs reprises comme une victime de viol de Weinstein afin d’avoir accès aux détails privés des véritables victimes de Weinstein.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

[ad_2]

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page