Skip to content
le Royaume-Uni annonce à son tour un « boycott diplomatique »

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré mercredi vouloir appliquer « un boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver de Pékin », auquel « aucun ministre » de son gouvernement n’envisage de se rendre.

Les défections continuent. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé mercredi 8 décembre un « boycott diplomatique » des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, auxquels « aucun ministre » de son gouvernement n’envisage de se rendre.

« Il y aura effectivement un boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver de Pékin », a-t-il déclaré lors de la séance parlementaire hebdomadaire de questions-réponses, soulignant qu’un boycott sportif n’est « pas la politique » de son gouvernement. .

La décision britannique intervient après l’annonce par l’administration américaine de son « boycott diplomatique » au nom de la défense des droits de l’homme. Pékin a rétorqué que « les Etats-Unis paieront le prix de leur mauvais coup ».

L’Australie a également annoncé qu’elle rejoignait les États-Unis dans le « boycott diplomatique » de ces JO. « Personne ne s’en soucie », a rétorqué la Chine.

Avec l’AFP

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.