Skip to content
le saoudien arrêté en France n’est pas le suspect recherché (procureur)

Des contrôles sur l’identité du ressortissant saoudien arrêté mardi à l’aéroport de Roissy pour suspicion d’implication dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi en 2018 à Istanbul sont en cours, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Mauvais chemin. Le Saoudien arrêté mardi 7 décembre en France, qui était soupçonné d’être membre de l’équipe commando impliquée dans l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en 2018, n’est pas le suspect recherché par la Turquie et a été libéré, a annoncé mercredi le procureur. général de Paris.

L’homme a été arrêté « sur la base d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires turques le 5 novembre 2018 en lien avec l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi », a indiqué Rémy Heitz dans un communiqué. « Des contrôles approfondis de l’identité de cette personne ont permis d’établir que le mandat ne s’appliquait pas à elle » et « il a été libéré », a-t-il ajouté.

Lors du rapport du Conseil des ministres, Gabriel Attal a indiqué pour sa part que le gouvernement souhaitait une clarification au plus vite. « Il y a des procédures judiciaires et des vérifications qui sont en cours. Nous souhaitons qu’une clarification soit apportée le plus rapidement possible à ce sujet », a-t-il déclaré à la presse.

Avec l’AFP et Reuters

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.