Skip to content
Le sénateur républicain présente la loi Fauci — RT World News
 | Nouvelles d’aujourd’hui

Nouvelles locales abc Nouvelles

Le conseiller en santé de la Maison Blanche a déjà été surpris par un micro brûlant qualifiant le législateur de « crétin »

Le sénateur Roger Marshall (R-Kansas) prévoit de présenter un projet de loi surnommé la loi Fauci, visant à rendre les informations financières des responsables gouvernementaux facilement accessibles. C’est après que le sénateur s’est affronté avec le Dr Anthony Fauci lors d’une audience.

Marshall présentera un projet de loi intitulé Loi sur la responsabilité financière des personnes bénéficiant d’une compensation unique (FAUCI), a révélé vendredi un porte-parole. La mesure obligerait le Bureau de l’éthique gouvernementale (OGE) à publier les dossiers financiers de fonctionnaires comme Fauci sur son site Web, en les mettant à la disposition du public.

Fauci a été interrogé sur ses finances personnelles par Marshall lors d’une récente audience au cours de laquelle le conseiller en santé a accusé Marshall d’être « mal renseigné » car ses finances personnelles étaient accessibles au public. Il a également été surpris par un micro chaud faisant référence au sénateur comme un « imbécile, » qui n’était que l’un des nombreux échanges irritables de Fauci avec les législateurs républicains.

L’argument de Marshall est que les informations sur Fauci et d’autres ne sont pas suffisamment disponibles. Un rapport récent du Center for Public Integrity a révélé qu’un journaliste avait obtenu les documents financiers demandés, mais il s’agissait d’un processus de deux mois impliquant une demande en vertu de la loi sur la liberté d’information et le journaliste « harceler poliment » pour les documents demandés.

Marshall avait précédemment demandé des informations sur les finances personnelles de Fauci – il est l’employé fédéral le mieux payé – et les investissements pendant la pandémie de Covid-19 dans une lettre à Fauci à la suite de leur échange houleux, affirmant que son bureau n’avait pas pu trouver les informations demandées.

« À une époque où plusieurs fonctionnaires fédéraux ont démissionné en raison de transactions financières douteuses pendant la pandémie, ces questions sont à la fois raisonnables et pertinentes », Maréchal a écrit.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :




Nouvelles locales abc Nouvelles
RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.