Skip to content
Le système de santé français sous pression alors que la grippe s’ajoute à la bronchiolite et aux malheurs de Covid

Publié le:

Les autorités sanitaires françaises mettent en garde contre le grand nombre de cas de grippe, la maladie saisonnière se heurtant à une épidémie de bronchiolite existante chez les enfants et la poursuite de la pandémie de Covid – une triple menace qui exercera une pression supplémentaire sur le système de santé déjà tendu du pays.

Dans son bilan hebdomadaire, l’autorité sanitaire française a mis en garde mercredi contre une « augmentation de tous les indicateurs de la grippe », et a indiqué que cinq régions de France métropolitaine, dont Paris et ses environs, sont en phase pré-épidémique.

Une épidémie de grippe s’est déjà déclarée dans les départements français d’outre-mer de la Martinique, de Mayotte et de la Réunion.

Le nombre de cas est encore faible, mais le taux d’augmentation est suffisamment élevé pour inquiéter.

Les consultations pour les symptômes de la grippe la semaine dernière ont augmenté des deux tiers par rapport aux sept jours précédents, et le nombre de visites à l’hôpital d’urgence a augmenté de 39 %.

La saison de la grippe commence généralement beaucoup plus tard, et le système de santé, qui connaît une augmentation des hospitalisations Covid, fait également face à un nombre record de cas de bronchiolite chez les enfants.

La bronchiolite à nouveau en hausse

La bronchiolite est causée par le virus respiratoire syncytial commun, qui est très contagieux et peut causer de graves problèmes respiratoires chez les très jeunes enfants.

L’autorité sanitaire a déclaré que les visites aux urgences pour bronchiolite sont à nouveau en hausse après avoir montré une baisse lors des vacances scolaires d’automne début novembre.

Les professionnels de santé ont mis en garde contre un manque critique d’effectifs dans les services pédiatriques et le gouvernement a lancé un plan d’urgence.

Pour tenter d’alléger la pression sur les hôpitaux, les autorités sanitaires incitent les personnes à risque et les professionnels de santé à se faire vacciner contre la grippe le plus tôt possible.

La campagne de vaccination contre la grippe destinée aux personnes de 65 ans et plus a été lancée fin octobre, bien que les syndicats de pharmaciens affirment que moins de personnes que l’année dernière ont opté pour le vaccin.

(Avec les fils de presse)

rfi

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.