Skip to content
Le TBS se dirige vers le tricolore


Déterminée à mettre en avant son identité française, la marque assume ses références d’équipementier sportif et s’engage dans l’éco-conception.

Souriante au départ de sa première Solitaire du Figaro, Violette Dorange ne cache pas sa détermination. A seulement 21 ans, le marin charentais a déjà remporté les championnats de France, participé à la Mini Transat et vise le Vendée Globe. Une énergie prometteuse qui n’a pas échappé à TBS, dont elle est la nouvelle ambassadrice, rejoignant ainsi François Gabart, égérie de la marque depuis dix ans et signataire d’une collection capsule très inspirée et cohérente. Faut-il voir le passage du témoin ?

Plutôt la traduction des ambitions de cette marque française qui a le vent en poupe depuis 1978. Les pieds sur terre (le sigle TBS signifie terre synthétique, rappelant la crédibilité dans le monde du tennis), elle regarde vers l’horizon tout en restant ancrée au cœur du Maine-et-Loire, où sont conçus des modèles de plus en plus éco-sourcés et recyclables.

SDP

C’est aussi à Jarzé que s’effectue une très grande partie de sa production, dans les ateliers du groupe familial Éram…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 56% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.