Skip to content
Les Américains de retour à Paris


Un immeuble près du Champ-de-Mars, dans le 7e arrondissement de Paris. Les prix des produits haut de gamme restent élevés. D’autre part, les appartements avec des défauts majeurs sont fortement réduits. Jean-Christophe Marmara/Le Figaro

DÉCRYPTAGE – Les acheteurs étrangers dopent les ventes. Et, pour les Français, la pierre parisienne est une valeur refuge.

C’est la fin du désenchantement avec Paris. L’effet Covid, qui avait fait chuter les ventes dans la capitale, jugée trop dense par de nombreux foyers, s’estompe. Les acheteurs en tout genre sont de retour dans la Ville Lumière depuis quelques mois. Et ce retour prend, contre toute attente, une ampleur sans précédent. En un an (du 1euh octobre 2021 au 30 septembre 2022), 40 860 logements ont changé de mains dans la capitale (+ 9 % sur un an), selon la chambre des notaires de Paris. C’est 20 % de plus que la moyenne des dix dernières années. « Nous n’avions jamais atteint de tels volumes », confirme Thierry Delesalle, porte-parole de la chambre des notaires de Paris.

Ce retour à meilleure fortune est surprenant. Les nuages ​​s’amoncellent depuis plusieurs mois sur le marché immobilier. Le coût du crédit a plus que doublé en un an, pour atteindre 2,2 % en vingt ans. Surtout, les acheteurs sont de plus en plus souvent bloqués par le plafond de l’usure (le tarif tout compris – crédit, assurance, etc.)

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.