Skip to content
Les Banques Alimentaires lancent leur collecte nationale ce vendredi


La fédération, qui espère récolter 10 000 tonnes de vivres, s’inquiète des effets de l’inflation sur les dons.

Le traditionnel week-end de collecte des banques alimentaires nationales s’ouvre ce vendredi. Une mobilisation jugée «essentielpar la Fédération Française des Banques Alimentaires alors que le nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire ne cesse d’augmenter. Mais l’inflation inquiète la fédération, qui craint une baisse des dons face aux budgets des ménages contraints.

Selon l’organisme, le nombre de personnes accueillies a augmenté de 9% au premier semestre 2022 par rapport à la même période l’an dernier, soit une augmentation de 200.000 personnes aidées. Des besoins croissants d’aide alimentaire provoqués notamment par une hausse des prix alimentaires qui ont bondi de 12% sur un an en octobre.

Du vendredi au dimanche inclus, 130 000 bénévoles seront donc mobilisés pour collecter des denrées alimentaires dans plus de 9 000 points de collecte partout en France. Chaque année, cette collecte permet de collecter environ 11 500 tonnes de denrées alimentaires, soit 23 millions de repas. En trois jours, près de 10 % des réserves du réseau sont collectées.

« On craint une baisse des dons »

Mais pour la collecte de cette année, l’objectif est passé à 10 000 tonnes. « Nous craignons une baisse des dons ce week-end en raison de la forte inflation alimentaire et de l’annonce d’une récession économique. Cela rend naturellement les Français plus prudents et on imagine qu’ils ont tendance à garder plus pour eux et à donner moins aux autres.reconnaît Claude Pierre Baland, Président du réseau des Banques Alimentaires.

Un autre sujet de préoccupation est l’utilisation accrue des commandes en ligne par les consommateurs. « Nous craignons qu’il y ait moins de monde présent dans les supermarchés et les grandes surfaces pour donner», explique le représentant de la fédération. Pour limiter ce risque, une collecte en ligne, appelée « Mon panier solidaire a été lancé la semaine dernière par le réseau des Banques Alimentaires. Mais cet appareil créé il y a deux ans reste marginal par rapport aux dons en physique : il «nous permet de collecter environ 300 000 repasprévient Claude Pierre Baland.

L’enjeu de cette collecte est de taille : selon l’INSEE, entre deux et quatre millions de personnes ont eu recours à l’aide alimentaire en 2021. Les bénéficiaires de colis ou paniers alimentaires et d’épiceries sociales sont pour 70 % des femmes, dont près de 40 % élèvent une ou plus d’enfants seuls. Mais le profil des personnes aidées évolue. « Il y a de plus en plus de jeunes. Nous aidons environ 500 000dit le président du réseau des Banques Alimentaires.

En ce sens, le gouvernement a annoncé mardi qu’il débloquerait une enveloppe exceptionnelle de 10 millions d’euros pour l’aide alimentaire aux étudiants. Cette enveloppe doit soutenir les associations qui agissent en faveur des étudiants les plus précaires, pour compléter l’offre accessible et structurer les réseaux de distribution. Par ailleurs, l’exécutif a également annoncé début novembre la création d’un «fonds pour une aide alimentaire durable« de 60 millions d’euros en 2023, destinés à permettre aux Français »les plus fragiles » accéder « nourriture de qualité« .

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.