Skip to content
Les banques d’un pays de l’UE poursuivies pour sanctions anti-russes – News 24

[ad_1]

Des dizaines de clients portant des noms « à consonance slave » ont porté plainte pour mauvais traitements « kafkaïens »

Un total de 76 résidents français avec le russe ou « À consonance slave » des noms ont déposé une plainte contre un certain nombre de banques en France, alléguant une discrimination en raison de l’origine nationale après avoir été pris dans l’application des sanctions anti-russes.

Des personnes sans lien avec le gouvernement russe ont vu leurs comptes bancaires bloqués et même des résidents de longue date ont été pris dans un filet un avocat décrit comme « Kafkaïen » rapporte le journal Le Figaro.

En vertu des règles d’embargo de l’UE promulguées depuis l’escalade du conflit en Ukraine en février, les banques n’étaient pas autorisées à accepter des dépôts de plus de 100 000 euros de la part de ressortissants russes. L’intention était de réprimer « oligarques » et des magnats prétendument proches du gouvernement à Moscou. Pourtant, dans leur zèle pour faire appliquer les sanctions, les banques ont gelé les comptes de résidents français ordinaires pour des montants bien inférieurs, disent les avocats de Cartier-Meyniel-Schneller, le cabinet d’avocats représentant les plaignants. D’autres actions discriminatoires consistaient à refuser des demandes de prêt et à refuser d’ouvrir ou de fermer des comptes bancaires.

« Nous ne parlons pas des propriétaires de yachts ou de villas sur la Côte d’Azur », Marie-Laure Cartier a déclaré au Figaro, montrant la plainte qui énumérait des étudiants, des médecins et des commerçants pris sous le marteau de l’exécution.


Une plaignante, une indépendante de 26 ans nommée Maria, s’est retrouvée avec seulement 30 euros en poche, obligée de mendier pour faire face à des dépenses telles que la nourriture ou le loyer. Une autre, identifiée uniquement comme Natalia, a été informée par sa banque que son compte était bloqué « en raison de votre nationalité dans le contexte actuel », a déclaré l’avocat Alexandre Meyniel, qui a ajouté que les banques ont fait « rien » pour aider leurs clients malgré les plaintes officielles.

Les avocats disent que tous les plaignants ont une chose en commun : des noms à consonance russe. Parmi eux se trouvent des citoyens français comme Evgueni Galperine, compositeur de musique de film renommé.

« Je suis né dans l’Oural mais je suis citoyen français, ayant obtenu l’asile politique à 15 ans », Galperine a confié au Figaro. « Je suis dans la même banque depuis 31 ans et je n’ai jamais eu de problème. » Lui et son frère Sacha vivent à Paris depuis 1990. En juillet, cependant, la banque lui a annoncé que ses comptes seraient clôturés en septembre.

« C’est parce que je suis né en Russie. Je suis choqué. J’ai réalisé que j’étais fondamentalement un Français « discount » », dit Galpérine. Une telle discrimination fait le jeu du président russe Vladimir Poutine, a-t-il ajouté, comme preuve que l’Europe déteste les Russes.

Le procès pour discrimination a été déposé devant un tribunal de Paris lundi, ont indiqué les avocats. Le dépôt initial ne précisait pas l’étendue des dommages pécuniaires en cause, mais « tous ces plaignants réclameront une compensation financière aux banques » si la plainte aboutit, a déclaré Cartier au journal français.

[ad_2]

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.