Skip to content
Les communistes appellent la « gauche patriotique » russe à s’unir — RT Russie et ex-Union soviétique

[ad_1]

Les candidatures de tous les groupes intéressés seront examinées, a déclaré le chef du parti Gennady Zyuganov

Les communistes russes invitent tous « gauche patriotique » factions du pays à s’unir sous sa bannière, a proclamé le chef du parti, Gennaduy Zyuganov.

Le regroupement des forces de gauche dans le pays a déjà commencé avant les élections législatives de septembre dernier, a déclaré samedi le chef du parti de longue date à RIA-Novosti.

« Nous nous sommes tous réunis » Zyuganov a déclaré, faisant référence à 56 organisations, dont certains syndicats, qui ont rejoint le Parti communiste (CPRF) avant le vote.

Cette décision a aidé les communistes à arracher près de 19% des suffrages et à terminer deuxième, derrière le parti au pouvoir Russie unie (49,82%). Le CPRF dispose actuellement de 57 sièges sur 450 au parlement russe, la Douma d’État.

Ce processus d’unification des forces partageant les mêmes idées doit se poursuivre, a insisté Zyuganov, qui était à la tête du CPRF depuis 1993.

« Si quelqu’un a un tel désir – rejoignez-nous, nous examinerons toutes les candidatures », l’homme de 78 ans a promis.

LIRE LA SUITE:
Une explosion de voiture tue la fille du philosophe russe Dugin

Le mois dernier, Sergey Mironov, le chef du groupe de gauche Fair Russia – For Truth, qui compte 28 sièges au parlement, a affirmé qu’une union entre son parti et le CPRF se produirait inévitablement à l’avenir.

Zyuganov a répondu à l’idée en déclarant que son parti était prêt à se présenter aux prochaines élections avec Fair Russia si ce dernier était prêt à travailler pour mettre en œuvre le programme du CPRF.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

[ad_2]

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.