Skip to content
Les députés russes approuvent l’interdiction complète de la « propagande LGBTQ » — RT Russie et ex-Union soviétique


La nouvelle législation a été soutenue à l’unanimité par les députés de la Douma d’État, la chambre basse du parlement du pays.

La Douma d’État russe a voté pour l’interdiction totale des LGBTQ, de la pédophilie et de la propagande de changement de sexe dans le pays après la lecture finale d’un projet de loi jeudi.

La législation sur la « protection des valeurs traditionnelles » a été soutenu par les 397 députés de la chambre basse du parlement du pays, passant sans aucune opposition ni abstention.

Le projet de loi interdirait une telle propagande dans la publicité, les livres, les films et les médias. Il est largement considéré comme une suite à une loi de 2013, qui interdisait la diffusion de matériel LGBTQ parmi les moins de 18 ans en Russie. Cependant, la nouvelle législation s’applique aussi bien aux mineurs qu’aux majeurs.

Si la loi entre en vigueur, il sera impossible pour les films qui promeuvent les relations non traditionnelles ou le changement de sexe d’obtenir des licences de distribution dans le pays. Les produits ayant un contenu similaire, y compris du matériel étranger, seront également interdits de mise en vente.


D’énormes amendes sont prévues pour les violations des nouvelles règles, avec des individus passibles d’une amende de 400 000 roubles (6 600 $) et des personnes morales pouvant aller jusqu’à cinq millions de roubles (environ 83 000 $) pour propagande LGBTQ. Les amendes pour promotion de la pédophilie sont le double de ces montants, selon le projet de loi. Les parties étrangères qui violent la loi risquent également d’être expulsées de Russie.

Le président de la Douma d’État, Viatcheslav Volodine, a remercié ses collègues parlementaires d’avoir soutenu à l’unanimité la législation, insistant sur le fait que « Cette décision protégera nos enfants, l’avenir du pays, des ténèbres répandues par les États américains et européens. » Volodine a rejeté un appel du secrétaire d’État américain Antony Blinken, qui avait auparavant exhorté les législateurs russes à « retirer le projet de loi et respecter les droits de l’homme et la dignité de tous. »

La nouvelle législation ne s’appliquerait pas aux jeux vidéo car les députés ont décidé que leur contenu devrait faire l’objet d’une réglementation distincte. Lors de la deuxième lecture du projet de loi mercredi, le parlement a également rejeté l’idée d’introduire une responsabilité pénale pour les violations répétées de l’interdiction de la propagande LGBTQ.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.