Skip to content
Les difficultés de recrutement des cadres vont continuer à augmenter


84% des employeurs admettent qu’il sera difficile de recruter au troisième trimestre 2022. Crédit : insta_photos – stock.adobe.com

DÉCRYPTAGE – Malgré des intentions d’embauche en légère baisse, les tensions sur le marché des cadres ne devraient pas faiblir dans les mois à venir.

Cela dure depuis plus de deux ans et pourtant, de trimestre en trimestre, la dynamique ne fait que se renforcer. Entre avril et juin, 82% des entreprises déclarent avoir rencontré des difficultés pour recruter des cadres, selon une étude publiée lundi par l’Association pour l’emploi des cadres (Apec). Un niveau record et un bond de 13 points en trois mois. « Ces difficultés à recruter représentent aujourd’hui une réelle menace pour le développement économique des entreprises », souffle Gilles Gateau, le PDG de l’Apec.

Et aucun renversement de tendance n’est à prévoir. Au contraire, 84% des employeurs admettent qu’il sera difficile de recruter au troisième trimestre, soit 30 points de plus que par rapport à septembre 2020. Du jamais vu et de quoi laisser présager une fin d’année compliquée. Ces difficultés d’embauche ont véritablement explosé au deuxième trimestre 2021, lorsque l’étau des contraintes sanitaires s’est desserré et donc la reprise de l’activité. Toutes les entreprises…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 66% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.