Skip to content
Les dividendes des entreprises mondiales à des niveaux record


Selon un rapport de Janus Henderson, 544,8 milliards de dollars ont été versés par 1 200 entreprises entre avril et juin 2022.

Les entreprises mondiales ont continué de verser abondamment des dividendes au cours du deuxième trimestre de l’année, redistribuant à leurs actionnaires les bénéfices colossaux de l’année écoulée, selon le rapport trimestriel de Janus Henderson publié mercredi. Avec 544,8 milliards de dollars versés entre avril et juin en dividendes, les 1 200 entreprises interrogées par le gestionnaire d’actifs ont distribué en moyenne 11 % d’argent de plus qu’à la même période l’an dernier.

Il s’agit d’un nouveau record pour un deuxième trimestre, après un début d’année déjà prospère. Cette hausse intervient alors même que l’appréciation du billet vert ces derniers mois a mécaniquement fait baisser la valeur des sommes versées par les entreprises hors des Etats-Unis, tous les dividendes étant convertis en dollars dans l’étude pour pouvoir faire des comparaisons.

Hors effets de change et paiements exceptionnels, la croissance est de 19,1 %. Il est même de près de 30 % en Europe et au Royaume-Uni. Les matières premières, les sociétés financières et les constructeurs automobiles ont tiré cette croissance. Dans le top 10 des redistributeurs les plus importants, on retrouve la compagnie pétrolière brésilienne Petrobras (1ère), la société minière anglo-australienne Rio Tinto (3ème), le groupe allemand Mercedes-Benz (5ème), mais aussi la banque française BNP Paribas. (6e) et l’assureur allemand Allianz (8e). Mais toutes les entreprises sont concernées par la tendance : 94 % d’entre elles ont maintenu ou augmenté leurs paiements.

Fort de cet élan, Janus Henderson a encore revu à la hausse les estimations pour l’année 2022, avec des dividendes qui selon eux devraient atteindre 1,560 milliard de dollars, soit une hausse de près de 6% par rapport à 2021.Étonnamment, malgré les énormes perturbations économiques causées par la pandémie, les dividendes mondiaux sont désormais supérieurs au niveau record qu’ils avaient atteint avant la pandémie.», souligne le rapport.

Mais la dynamique pourrait s’essouffler dans les mois à venir. « Il est peu probable que le reste de l’année connaisse une croissance aussi forte. La plupart des victoires « facile sont maintenant atteints, avec un rattrapage post-Covid-19 presque achevéa déclaré Ben Lofthouse, chef de l’équipe des actions mondiales de Janus Henderson.

VOIR ÉGALEMENT – Prix de l’électricité : le gouvernement suédois va aider les consommateurs et les entreprises

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.