Skip to content
Les enquêtes se poursuivent après la mort de 35 personnes dans des accidents distincts en Turquie


Les autorités turques enquêtent toujours sur deux accidents de la route distincts qui ont tué au moins 35 personnes, dont des secouristes.

Les accidents se sont produits samedi à seulement 250 kilomètres l’un de l’autre dans le sud de la Turquie.

Lors du premier incident, un bus est entré en collision avec des équipes d’urgence qui avaient répondu à un accident dans la province de Mardin, à l’ouest de Derik.

Trois pompiers, deux ambulanciers paramédicaux et deux journalistes figuraient parmi les 15 personnes tuées, selon le ministre de l’Intérieur Suleyman Soylu. Huit des victimes provenaient du bus, a-t-il dit.

L’agence de presse Ilhas a déclaré que deux de ses journalistes sont morts après s’être arrêtés pour aider une voiture qui avait quitté la route et glissé sur un talus.

Le gouverneur de Gaziantep, Davut Gul, a déclaré qu’un total de 22 personnes avaient également été blessées dans l’accident impliquant le bus.

L’autre incident s’est produit samedi en fin d’après-midi à Derik après la défaillance des freins d’un camion articulé, le faisant percuter deux autres véhicules près d’une station-service.

Alors que les premiers intervenants travaillaient sur les lieux, un autre camion a perdu le contrôle et s’est enfoncé dans la foule.

S’exprimant depuis le site, Soylu a déclaré que 20 personnes, dont un policier, avaient été tuées et 26 blessées. Deux conducteurs ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête.

La Turquie a un mauvais bilan en matière de sécurité routière. Quelque 5 362 personnes sont mortes dans des incidents de circulation l’année dernière, selon le gouvernement.

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.