Skip to content
Les États-Unis expulsent des diplomates de la mission russe à l’ONU — RT Russia & Former Soviet Union

[ad_1]

L’envoyé de Moscou auprès de l’ONU reçoit un avis d’expulsion de 12 autres membres du personnel lors d’une conférence de presse

Les relations diplomatiques américano-russes se sont encore détériorées, Washington ayant ordonné lundi l’expulsion de 12 membres du personnel travaillant à la mission de Moscou auprès des Nations unies à New York.

Vassily Nebenzia, ambassadeur de Russie auprès de l’ONU, a interrompu une conférence de presse lundi alors qu’il recevait un avis d’expulsion de son bureau. Il a déclaré que des responsables américains avaient remis une lettre indiquant que 12 diplomates russes avaient été déclarés persona non grata et devraient quitter le pays d’ici le 7 mars.

« Les autorités américaines ont entrepris une autre action hostile contre la mission russe auprès des Nations Unies, violant de manière flagrante les engagements de l’accord avec le pays hôte qu’elles ont entrepris », dit Nébenzia.

L’avis est intervenu moins d’une semaine après que Washington a expulsé le deuxième diplomate de l’ambassade de Moscou à Washington, Sergey Trepelkov. Le département d’État américain a attribué cette décision à la Russie « sans provocation » expulsion du chef de mission adjoint de l’ambassade de Washington à Moscou.

Les États-Unis ont expulsé 27 diplomates russes et leurs familles à la fin de l’année dernière, exigeant qu’ils quittent le pays avant le 30 janvier. L’ambassadeur Anatoly Antonov a déclaré à l’époque que l’ambassade faisait face à une grave pénurie de personnel. La Russie comptait près de 200 diplomates travaillant aux États-Unis, y compris la mission de Moscou auprès de l’ONU, avant ces expulsions.


Nebenzia a déclaré aux journalistes qu’il ne connaissait pas la raison, le cas échéant, invoquée par les États-Unis pour les dernières expulsions, car il n’avait pas vu la lettre lui-même. Il n’a pas non plus été en mesure d’identifier les diplomates qui ont reçu l’ordre de partir.

Une porte-parole de la mission américaine auprès de l’ONU a déclaré à Reuters que les Russes expulsés avaient été « se livrer à des activités d’espionnage qui nuisent à notre sécurité nationale ». Elle a ajouté que les expulsions étaient en cours depuis plusieurs mois, suggérant que cette décision n’était pas motivée par les tensions liées au conflit russo-ukrainien.

Nebenzia a appelé l’ordre « mauvaise nouvelle, » et « une autre démonstration de manque de respect flagrant envers l’accord avec le pays hôte. »

[ad_2]

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.