Skip to content
Les États-Unis s’engagent à des pourparlers sur les fonds afghans gelés – Reuters – RT World News


Washington négocie la libération des actifs étrangers de Kaboul pour éviter une catastrophe humanitaire, ont indiqué des sources

L’administration américaine poursuivra les négociations pour débloquer des milliards de fonds afghans, qui ont été gelés après la prise de pouvoir des talibans en août dernier, a rapporté lundi Reuters, citant ses sources.

Les pourparlers visent à aider à stabiliser l’effondrement de l’économie afghane, alors que les Nations Unies préviennent que la nation pourrait être confrontée à « faim aiguë » Cet hiver.

Ils iront de l’avant malgré les inquiétudes de Washington selon lesquelles le chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri – qui a aidé à planifier les attentats du 11 septembre – séjournait à Kaboul avant d’être tué dans une frappe de drone américain au début du mois.


Washington aurait pour objectif de transférer des milliards d’actifs appartenant à la banque centrale afghane à un fonds suisse, a déclaré Reuters. Les décaissements seraient effectués avec l’aide d’un conseil international contournant les talibans, dont beaucoup de responsables ont été frappés de sanctions américaines et onusiennes.

Selon des sources de Reuters, des responsables américains ont déclaré qu’ils avaient l’intention de poursuivre les pourparlers avec l’organisation militante lors d’un briefing en août, bien qu’ils aient été frustrés par la rapidité des pourparlers. Un responsable américain a attribué la lenteur du rythme à l’incapacité des talibans et de la banque centrale afghane à agir rapidement.

L’un des points de friction est l’opposition signalée des talibans à plusieurs demandes internationales, notamment la destitution de deux militants sanctionnés de leurs postes à la banque centrale – et une réticence à accepter officiellement d’installer des contrôleurs indépendants de la lutte contre le blanchiment d’argent. Cependant, selon Reuters, les responsables talibans ont consenti à cette dernière disposition en principe.

Lorsque le gouvernement afghan soutenu par l’Occident s’est effondré l’année dernière, le pays avait plus de 9 milliards de dollars déposés dans des banques étrangères, qui ont été gelés après la prise de contrôle des talibans.

Des rapports antérieurs suggéraient que l’administration Biden n’avait pas prévu de libérer des actifs afghans, craignant que l’argent ne soit utilisé pour financer le terrorisme.

« Inutile de dire que la mise à l’abri par les talibans du chef d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, renforce nos profondes inquiétudes concernant le détournement de fonds vers des groupes terroristes,» Thomas West, le représentant spécial du département d’État américain pour l’Afghanistan, a déclaré la semaine dernière au Wall Street Journal.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.