Skip to content
Les forces somaliennes mettent fin à l’attaque d’un hôtel al-Shabab qui a fait au moins 20 morts


Une attaque meurtrière au cours de laquelle au moins 20 personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées lorsque des hommes armés ont pris d’assaut un hôtel de la capitale a été arrêtée dimanche par les forces de sécurité somaliennes.

Il a fallu plus de 30 heures aux forces somaliennes pour contenir les combattants qui avaient pris d’assaut l’hôtel Hayat de Mogadiscio vendredi soir lors d’un assaut qui a commencé par de fortes explosions.

Le siège a pris fin vers minuit, a déclaré le commissaire de police Abdi Hassan Hijar aux journalistes.

« Lors de l’attaque, les forces de sécurité ont secouru de nombreux civils piégés dans l’hôtel, dont des femmes et des enfants », a-t-il déclaré.

La police n’a pas encore donné d’explications détaillées sur le déroulement de l’attaque. On ne sait toujours pas combien d’hommes armés sont entrés dans l’hôtel, tandis que les médias locaux ont rapporté que l’assaut avait été précédé d’au moins deux explosions à l’entrée de l’hôtel.

Plusieurs dizaines de personnes étaient soignées pour des blessures dans les hôpitaux locaux, certaines dans un état critique, ont indiqué les autorités sanitaires.

Ismail Abdi, le directeur de l’hôtel, a déclaré à AP que les forces de sécurité travaillaient toujours pour nettoyer la zone.

Plus aucun coup de feu n’a pu être entendu après 9h00 heure locale (8h00 CET). Les badauds se sont rassemblés devant les portes de l’hôtel gravement endommagé dimanche matin, examinant la scène.

Le groupe islamiste extrémiste al-Shabab, qui a des liens avec al-Qaida, a revendiqué la responsabilité de l’attaque, la dernière de ses fréquentes tentatives de frapper des endroits visités par des responsables gouvernementaux.

L’attaque contre l’hôtel est le premier incident terroriste majeur à Mogadiscio depuis que le nouveau dirigeant somalien, Hassan Sheikh Mohamud, a pris le pouvoir en mai.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a condamné l’attaque, selon le communiqué d’un porte-parole qui a déclaré que l’ONU soutenait le peuple somalien « dans sa lutte contre le terrorisme et sa marche vers la paix ».

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.