Skip to content
Les géants de la tech dans la course à la traduction des langues


DÉCRYPTAGE – Google, Meta ou Microsoft cherchent à développer la meilleure intelligence artificielle pour traduire le plus de langues possible. Les enjeux stratégiques sont élevés.

Alphabet, la maison mère de Google, a présenté le 2 novembre ses futurs objectifs de traduction. Le groupe travaille au développement d’une intelligence artificielle (IA) capable de traduire 1 000 langues, une ambition qui dépasse largement les 132 langues déjà traduites par leur outil Google Traduction. Un projet « de longue haleine», estime Johan Schalkwyk représentant les antennes Google Fellow et Google Research.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.