Skip to content
les leçons de France-Australie séduisantes mais perfectibles


Responsable Olivier Giroud FABRIZIO BENSCH/REUTERS

Si les Bleus ont récité un football attractif contre l’Australie, une entame aussi poussive que contre l’Australie pourrait coûter plus cher à l’avenir.

La France gagnante. Pas épargnés par les pépins de ces dernières semaines et encore depuis le début du rassemblement, les Bleus ont pris une bonne bouffée d’air frais mardi soir, à al-Wakrah. Et les 3 points. Victoire 4-1 face aux Socceroos rapidement relégués au rang de sparring-partners. Un match qui un temps a semblé mal démarrer, mais qui a finalement permis de répondre à un certain nombre de questions. On peut par exemple souligner les solides performances de la charnière centrale Dayot Upamecano-Ibrahima Konaté. En attendant le retour de Raphaël Varane, on peut compter sur eux. Une leçon, pas la seule…

Un bon point de départ

S’appuyant sur leur force de percussion sur les côtés (Mbappé et Dembélé), leur présence devant le but (Giroud) et un leader technique du calibre d’Antoine Griezmann, les Bleus ont récité un football séduisant face à l’Australie. A l’image du second but, avec cette remontée haute d’Adrien Rabiot au départ, les Bleus ont aussi su gêner leurs adversaires…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.