Divertissement

Les nouvelles sorties antisémites de Kanye West fracturent l’extrême droite américaine

[ad_1]

Invité par un youtubeur complotiste, le rappeur a quitté le plateau incapable de supporter d’être contredit.

Kanye West n’aime pas être contredit. Encore moins quand la contradiction vient de ses supposés alliés d’extrême droite. Mardi, le rappeur était invité sur le podcast Timcast IRL, hébergé par YouTuber Tim Pool qui partage bon nombre de ses opinions complotistes. Quoi de plus naturel pour la chanteuse américaine, qui avait tenté la présidentielle américaine avant de se rallier à Donald Trump et multiplié les sorties illuminées ou antisémites ? Mais Kanye West est reparti, furieux.

La conversation a dégénéré lorsque le rappeur a abordé « la censure » dont il se dit victime dans les médias. « Nous ne pouvons pas être accusés d’antisémitisme parce que nous disons qu’il y a plusieurs personnes à l’intérieur des banques ou dans les médias qui sont juives, a-t-il jeté. C’est la vérité. » Le musicien oublie vite que c’est en multipliant les sorties antisémites qu’il s’est aliéné la plupart de ses partenaires et sponsors qui ne souhaitent plus être associés à son nom. Même son ex-femme Kim Kardashian, qui l’a longtemps défendu en mettant en avant les troubles psychologiques du rappeur, a finalement pris publiquement ses distances avec lui. « Je me fais virer tous les jours par la presse », se plaint pourtant le rappeur dans le podcast. Avant d’ajouter : « J’ai même découvert qu’ils avaient essayé de me mettre en prison. »

Pour « preuve » de ses déclarations, Kanye West affirme que « Rahm Emanuel était avec Barack Obama tout comme Jared Kushner était avec Donald Trump ». Que faut-il comprendre ? Le chef de cabinet de l’administration Obama puis le gendre et conseiller spécial de Trump ont un point commun : ils sont tous les deux juifs. Kanye West ne voit pas d’autre explication à la rupture de ses contrats avec les marques de vêtements Gap et Adidas : la firme de sneakers a récemment rompu sa collaboration avec la marque Yeezee fondée par le rappeur.

Départ de tous les invités

Mais l’hôte de Kanye West, Tim Pool, n’est pas exactement convaincu par la « démonstration ». « Vous ne pouvez pas dire que les Juifs l’ont fait », lui dit-il. Il n’en fallait pas plus pour que le rappeur le prenne très mal et quitte le plateau.

Dans son départ précipité, Kanye West a également formé les deux autres invités : le négationniste Nick Fuentes et le polémiste d’extrême droite Milo Yiannopoulos, deux de ses partisans dans sa tentative avortée de conquérir la Maison Blanche. Contributeur aux médias en ligne américains ultra-conservateurs Actualités Breitbartle Trumpiste Milo Yiannopoulos est surtout connu pour ses propos complaisants vis-à-vis de la pédophilie.

[ad_2]

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page