Skip to content
Les PME toujours touchées par la pénurie de main-d’œuvre

[ad_1]

Le niveau d’optimisme des petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes est demeuré stable en août, après trois mois consécutifs de baisse, malgré une importante pénurie de main-d’œuvre.

• Lisez aussi : Le nombre de postes vacants atteint un nouveau record

• Lisez aussi : Séniors recherchés : les entreprises en mode séduction auprès des 60-69 ans

C’est ce que révèle le rapport mensuel du Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), rendu public jeudi. L’indice de confiance à court terme (3 à 4 prochains mois) a augmenté de 3 points depuis juillet et se situe désormais à 50,0 tandis que l’indice de confiance à long terme (12 prochains mois) a gagné 0,8 point et se situe désormais à 53,5.

« Les propriétaires de petites entreprises continuent de faire face à des pressions inflationnistes sur les coûts et à des pénuries de main-d’œuvre. Ils sont prudents face à l’avenir et cela a un impact sur leur niveau de confiance, leurs plans d’embauche et leurs projets de croissance », a déclaré Simon Gaudreault, économiste en chef et vice-président à la recherche à la FCEI.

Parmi les différentes provinces, l’Île-du-Prince-Édouard affiche le niveau d’optimisme le plus élevé au pays, tant à court qu’à long terme. Pour sa part, Terre-Neuve-et-Labrador a affiché le niveau de confiance le plus bas. Le Québec se retrouve en milieu de peloton, avec près de 52 % des propriétaires de PME confiants dans leur entreprise à court terme, et 53 % à long terme.

Au niveau des différents domaines, le secteur des ressources naturelles a enregistré la plus forte hausse (11 points) pour l’indice conjoncturel. Cependant, le secteur de l’hébergement connaît encore une baisse importante (7 points), « probablement en partie à cause de la saisonnalité du secteur », a suggéré l’association. Au total, 682 des 95 000 membres de la FCEI ont répondu à ce sondage entre le 2 et le 18 août.



[ad_2]

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.