Skip to content
Les séparatistes du Donbass ukrainien organiseront des votes sur l’adhésion à la Russie – POLITICO

Les séparatistes soutenus par la Russie dans la soi-disant République populaire de Lougansk (RPL) et la République populaire de Donetsk (RPD) organiseront des référendums du 23 au 27 septembre sur l’adhésion à la Russie, a rapporté mardi l’agence de presse russe TASS.

Auparavant, les parlements séparatistes soutenus par la Russie dans les régions avaient adopté des lois permettant la tenue d’un tel vote.

En réponse, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba tweeté: « Des référendums fictifs ne changeront rien… L’Ukraine a parfaitement le droit de libérer ses territoires et continuera à les libérer quoi que la Russie dise. »

Ces mesures interviennent alors que les forces ukrainiennes repoussent les troupes russes dans l’est de l’Ukraine. Les forces ukrainiennes sont entrées dans la ville stratégique orientale d’Izyum il y a 10 jours, peu de temps après avoir lancé une nouvelle offensive vers l’est à travers la région de Kharkiv.

Mardi également, Dmitri Medvedev, ancien président de la Russie et désormais chef de son Conseil de sécurité, a déclaré qu’il soutenait l’intégration des régions de Lougansk et de Donetsk à la Russie. Mardi, des responsables de la région sud de Kherson contrôlée par la Russie ont également demandé un référendum sur l’adhésion à la Russie.

Dans un message sur Telegram, Volodymyr Saldo, le chef nommé par la Russie de Kherson, a déclaré qu’il espérait que la région deviendrait « une partie de la Russie, un sujet à part entière d’un pays uni », a rapporté Reuters.

La partie sous contrôle russe de la région ukrainienne de Zaporizhzhia pourrait organiser un référendum pour rejoindre la Russie dans les prochains jours, a rapporté Reuters, citant l’agence de presse RIA Novosti.

Les séparatistes soutenus par Moscou combattent les forces ukrainiennes depuis 2014 dans les régions de Louhansk et de Donetsk qui constituent la zone industrielle clé du Donbass, et la reconnaissance par la Russie des soi-disant républiques populaires a précédé son invasion à grande échelle du pays en février.

Le Donbass est alors devenu la cible principale de l’offensive rampante de la Russie après l’échec de Moscou à prendre le contrôle de la capitale ukrainienne, Kyiv, au début de la guerre.

Début juillet, après des semaines de violents combats, les troupes ukrainiennes se sont retirées de Lysychansk, la dernière grande ville contrôlée par Kyiv dans la région de Louhansk.



Politico En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.