Skip to content
Les taux d’intérêt n’ont cessé de grimper aux États-Unis

[ad_1]

Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine, le 27 juillet 2022. MANDEL NGAN/AFP

Le patron de la Fed fait de la lutte contre l’inflation sa priorité absolue.

Cette fois, les marchés n’ont plus aucun doute sur les intentions de la Réserve fédérale américaine. Lors d’un discours très attendu au symposium des banquiers centraux de Jackson Hole (Wyoming), son président, Jerome Powell, a explicitement précisé que le taux directeur actuellement à 2,25 à 2,50% « n’était pas à un niveau où vous vous arrêtez, où vous faites une pause ».

Avec une inflation au plus haut depuis 40 ans et une croissance légèrement négative depuis le début de l’année, il prépare les Américains à de futures hausses de taux d’intérêt qui se traduiront par « très probablement par un refroidissement des conditions sur le marché du travail et des désagréments pour les ménages… Ce sont malheureusement les coûts à payer pour réduire l’inflation, car l’échec dans cette tâche de restauration de la stabilité des prix causerait des maux bien plus grands. »

Accusé d’avoir attendu trop longtemps avant d’abandonner sa politique de taux zéro, alors que l’inflation…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.