Skip to content
Les Tchèques protestent contre les restrictions imposées aux non vaccinés alors que les cas montent en flèche


Les manifestants ont défilé lundi dans la capitale tchèque de Prague pour dénoncer les restrictions du gouvernement sur les personnes non vaccinées alors que les nouvelles infections montaient en flèche dans le pays de l’Union européenne.

Les manifestants, qui se comptaient par centaines, réclamaient « Liberté ! pour les non vaccinés et a rejeté la pression du gouvernement pour que les gens se fassent vacciner.

Ils portaient des affiches avec des photos de politiciens – dont le Premier ministre Andrej Babis, le ministre de la Santé Adam Vojtech et d’éminents épidémiologistes – les qualifiant de traîtres. Contrairement aux récents rassemblements aux Pays-Bas et à Bruxelles, cette manifestation était pacifique. La foule était nettement plus petite qu’une manifestation similaire la semaine dernière.

De nouvelles restrictions pour lutter contre la flambée d’infections en République tchèque sont entrées en vigueur lundi et ciblent les non vaccinés. Les personnes non vaccinées ne sont plus autorisées à présenter des tests de coronavirus négatifs pour assister à des événements publics, aller dans les bars et restaurants, visiter les coiffeurs et les musées ou utiliser les hôtels. Les personnes vaccinées ou guéries du COVID-19 peuvent visiter tous ces sites.

Les mesures ont été approuvées dans le but d’augmenter le taux de vaccination du pays de 58,1%, ce qui est inférieur à la moyenne de l’UE de 65,5%.

Les infections à coronavirus en République tchèque ont fortement augmenté, atteignant un nouveau record à deux reprises la semaine dernière. Le taux d’infection a dépassé pour la première fois 1 000 nouveaux cas pour 100 000 habitants au cours des sept derniers jours, atteignant 1 002, a annoncé lundi le ministère de la Santé.

Dans l’ensemble, la nation de 10,7 millions d’habitants a enregistré plus de 2 millions de cas avec 32 173 décès.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.