Skip to content
Les Verts comptent sur leur congrès pour sortir du brouillard


Le congrès du parti EELV (ici, pendant ses journées d’été, en août) doit permettre de « réaffirmer » l’écologie politique. Julien MUGUET / Hans Lucas

RÉCIT – Après la déception de la présidentielle, les écologistes n’ont pas réussi à revenir au centre du jeu à gauche.

Sept mois se sont écoulés, mais beaucoup sont encore groggy. Comme des boxeurs qui ne s’attendaient pas à finir aussi vite dans les cordes, les écologistes peinent encore à se remettre de la présidentielle. Pour eux, cependant, tout semblait évident. Face aux conséquences désormais visibles du réchauffement climatique, les bulletins verts vont submerger les urnes. L’implacable réalité électorale, 4,63 % pour Yannick Jadot au premier tour, leur a offert une leçon magistrale, leur rappelant que la politique pouvait être tout sauf évidente. « Ils ont une telle confiance en leur marque qu’ils seront dépouillés »observe Jean-Luc Mélenchon, qui a largement entamé le travail de sape en séduisant une grande partie de l’électorat écologiste lors de la présidentielle.

« Nous pensions être majoritaires, nous sommes restés challengers. On a fait de bons scores aux européennes et aux municipales. On nous avait promis de faire un super score présidentiel, alors nous sommes…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Politics

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.