Skip to content
L’espérance de vie américaine a continué de baisser en 2021 à cause du Covid


L’espérance de vie des Américains a été réduite de près d’un an en 2021, après avoir déjà perdu un an et demi en 2020, notamment à cause de la pandémie de Covid-19, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires américaines.

Il était de 76,1 ans l’an dernier, selon les chiffres provisoires des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), le plus bas depuis 1996.

Il s’agit de la plus forte baisse observée sur deux années consécutives depuis les années 1921 à 1923.

À titre de comparaison, l’espérance de vie des Américains était de 77 ans en 2020, contre 78,8 ans en 2019.

« La baisse de l’espérance de vie depuis 2019 est largement due à la pandémie », a écrit le CDC.

Les décès de Covid-19 ont représenté les trois quarts de la baisse observée en 2020 et la moitié de la baisse en 2021.

Environ 15% de la baisse enregistrée en 2021 pourrait également être attribuée à l’augmentation des décès liés aux « accidents et blessures non intentionnels », dont notamment les surdoses.

Les autorités sanitaires notent que l’écart d’espérance de vie entre les hommes et les femmes s’est creusé de 5,7 ans en 2020 à 5,9 en 2021. Il s’agit de l’écart le plus important depuis 1996 .

Dans le détail, les femmes américaines avaient une espérance de vie de 79,1 ans en 2021, contre 73,2 pour les hommes.

La plus forte baisse de l’espérance de vie en 2021 a été observée chez les Amérindiens (-1,9 an par rapport à 2020), suivis des Blancs (-1 an), puis des Afro-Américains (-0,7 an).

L’espérance de vie des Amérindiens en 2021 n’était que de 65,2 ans.

Il était de 70,8 ans pour les Noirs, contre 76,4 pour les Blancs.

Le Covid-19 était la troisième cause de décès aux États-Unis en 2021, comme en 2020, derrière les maladies cardiovasculaires et le cancer, selon un précédent rapport du CDC.

Après un dernier pic à l’hiver 2022, les décès liés au Covid-19 ont fortement baissé aux Etats-Unis, même si le pays enregistre encore environ 400 par jour pour un total de plus d’un million de morts depuis le début. de la pandémie.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.