Nouvelles du monde

L’UE accepte provisoirement le plafond des prix du pétrole russe – Reuters – RT Business News

[ad_1]

Le plafond proposé de 60 $ le baril pour le brut transporté par voie maritime en provenance de Moscou est inférieur à ce qui était initialement prévu

L’Union européenne a provisoirement convenu d’un plafond de prix de 60 dollars le baril pour le pétrole russe transporté par voie maritime, a rapporté vendredi Reuters, citant des sources. L’accord provisoire est censé inclure un mécanisme d’ajustement pour maintenir le plafond à 5% en dessous du prix du marché.

L’accord doit encore être approuvé par écrit par tous les gouvernements de l’UE d’ici vendredi, selon le rapport.

Selon un projet de document consulté par le média, le bloc est sur le point de créer un mécanisme qui permettrait de réviser le prix maximum auquel le pétrole russe peut être acheté tous les deux mois. Il fournirait des évaluations du fonctionnement du système, permettant au bloc de répondre à d’éventuelles « turbulences » sur le marché pétrolier qui pourrait en résulter.

Le document indiquait un délai de 45 jours « une période de transition » s’appliquerait aux navires transportant du pétrole brut d’origine russe chargé avant le 5 décembre et déchargé à sa destination finale avant le 19 janvier 2023.

Les pays de l’UE sont dans l’impasse depuis la semaine dernière, la Pologne et les pays baltes exigeant des mesures qui mettent davantage de pression sur les revenus du Kremlin. Varsovie, qui avait fait pression pour un plafond de prix de 30 dollars, n’avait pas confirmé jeudi soir si elle soutiendrait l’accord, a déclaré un diplomate européen à Reuters. Les pays doivent conclure un accord avant la date limite de lundi, lorsque les sanctions pétrolières du bloc entreront en vigueur.


Le secrétaire adjoint au Trésor américain, Wally Adeyemo, aurait déclaré jeudi à Reuters qu’un plafond de prix de 60 dollars le baril serait acceptable pour Washington, affirmant qu’il était « dans le périmètre » discuté par les pays du Groupe des Sept (G7).

La proposition initiale du G7 la semaine dernière prévoyait un plafond de prix compris entre 65 et 70 dollars le baril sans mécanisme d’ajustement. Les pays du G7 visent à mettre en place le plafonnement des prix avant le 5 décembre, date à laquelle des sanctions plus larges de l’UE sur le commerce du pétrole russe doivent entrer en vigueur.

Les restrictions interdiraient la navigation et les services nécessaires au transport du pétrole russe, tels que le courtage, l’aide financière et l’assurance, à moins que les cargaisons ne soient achetées au niveau ou en dessous du plafond.

Moscou a déjà menacé d’interdire l’approvisionnement en brut des pays qui participent au programme.

Pour plus d’histoires sur l’économie et la finance, visitez la section commerciale de RT

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

[ad_2]

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page