Skip to content
Lukaku de retour à l’entraînement avec la Belgique


Après avoir raté l’entrée en action des Diables Rouges contre le Canada (1-0) sur blessure, Romelu Lukaku a effectué vendredi sa première séance d’entraînement avec le groupe belge.

Romelu Lukaku, blessé à la cuisse gauche avant le Mondial-2022, a participé vendredi à son premier entraînement public avec la Belgique, après un huis clos la veille, même si ses débuts dans le tournoi restent à préciser.

L’attaquant de 29 ans avait retrouvé les Diables jeudi pour un gommage au lendemain de la victoire poussive de la Belgique contre le Canada (1-0), mais il fallait quand même « regarde comment » Il est venu « réagir», a prévenu l’entraîneur Roberto Martinez.

Encore incertain pour le Maroc

Par plus de 30 degrés vendredi dans le camp de base belge de Salwa Beach, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Doha, il a trotté puis enchaîné les exercices avec le ballon avec le reste de l’effectif, a constaté l’AFP.

Sa présence reste très incertaine pour le match Belgique-Maroc de dimanche (14h00), l’équipe belge ayant toujours prévenu qu’il serait très probablement en forme pour le dernier match du groupe F face à la Croatie jeudi prochain.

« S’il est prêt, il sera dans le groupe, titulaire ou sur le banc. La décision sera prise la veille du match. Il y a deux aspects à considérer. C’est une décision purement médicale, avant tout. S’il est médicalement apte, il est facile de soigner sa blessure. Ensuite, cela dépend de ce qu’il ressent.», avait expliqué jeudi Roberto Martinez.

Face au Canada, les clés de l’attaque sont revenues à sa doublure habituelle, Michy Batshuayi, qui a inscrit l’unique but de la rencontre du pied gauche, avant de céder sa place au jeune Lensois Loïs Openda à la 78e minute.

Même si le meilleur buteur de l’histoire de la Belgique n’a eu qu’à jouer quelques minutes pour débuter sa Coupe du monde, ayant « quelqu’un d’aussi prolifique » serait « évidemmentune aide, a observé vendredi le milieu de terrain et vice-capitaine Kevin De Bruyne. « Les gens vont avoir peur de lui, et cela nous donne des options.« , il ajouta.

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.