actualité économiqueEntreprise

Ma Prime Rénov’ : une bizarrerie les prive d’une aide de 2000 à 3000 euros

[ad_1]

Depuis près de 3 ans, Ma Prime Rénov’ a bénéficié à plus de 1,5 million de foyers. Et comme aime à le rappeler la ministre du Logement, «si l’on additionne toutes les économies d’énergie rendues possibles par les opérations financées par Ma Prime Rénov’, on arrive aux économies de consommation pour la ville de Lyon« . Mais ce dispositif, lancé en janvier 2020, connaît encore des ratés, certes très mineurs, mais qui peuvent mettre en difficulté de modestes propriétaires. Plusieurs affirment, lettre à l’appui, qu’un accord, autorisant le démarrage des travaux, a été donné à par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) qui pilote My Prime Renov’, avant qu’elle ne fasse marche arrière.

C’est le cas d’Éric qui habite dans la Sarthe (72) et envisage d’installer une pompe à chaleur air-eau à la place de sa chaudière au fioul. « Le 14 septembre 2021, j’ai reçu une convention d’aide de 2440 euros. Je commence les travaux nécessaires et le 10 janvier, l’Anah m’informe qu’un contrôle de conformité sera effectué», confie-t-il au Figaro. Cinq mois plus tard, il se voit refuser une aide au motif qu’il n’aurait pas installé comme prévu une pompe à chaleur air/eau, mais une « ventilation double flux ». Cet équipement, qui permet de renouveler l’air du logement et de limiter les déperditions de chaleur, coûte moins cher (7 650 euros en moyenne contre 13 000 euros pour la pompe à chaleur air-eau) et bénéficie des mêmes aides (de 0 euros pour la les plus aisés à 4000 euros pour les plus modestes). Ce que le propriétaire nie. « La facture de l’entreprise qui a effectué les travaux ne mentionne aucune panne de double fluxDit Éric, qui explique qu’il a essayé d’obtenir une explication. En vain. Contacté par Le FigaroAnah n’a pas répondu à notre demande.

Le Défenseur des droits saisi

La même mésaventure est arrivée à Pierre, qui habite en Mayenne (53). Ce retraité devait recevoir 3000 euros de l’Etat pour financer des travaux d’isolation par l’extérieur de sa maison. « J’avais fait les devis, obtenu l’accord pour toucher la prime, en avril dernierraconte-t-il au site Actu.fr. Le travail a été fait ». Le propriétaire prétend même qu’un contrôle a été effectué une fois les travaux terminés et que «il n’y avait pas de problème« . Même cause, même effet. Pierre affirme avoir tenté de demander des explications à Anah. Sans réponse. Le Défenseur des droits a été saisi de cette seconde affaire et va étudier le dossier.

Depuis l’entrée en vigueur de Ma Prime Rénov’, l’autorité constitutionnelle indépendante affirme avoir reçu «près de 500 plaintes», dans un communiqué publié en octobre dernier. Une infime minorité certes mais qui génère des manques à gagner importants pour des propriétaires parfois modestes. Plusieurs propriétaires, par exemple, ont entamé des rénovations après avoir reçu l’accusé de réception autorisant le début des travaux et attendent toujours, depuis 2020, l’aide à laquelle ils ont droit. Pour compenser le manque à gagner, certains d’entre eux ont dû contracter des emprunts ou demander une aide familiale pour financer les travaux.

Parfois, il s’agit de simples bugs techniques lors de la création du compte Ma Prime Rénov’ qui peuvent durer plusieurs semaines ou mois ou de la non prise en compte des avis de dégrèvement. « Il arrive que les dossiers soient purement et simplement annulés si les problèmes techniques ne sont pas résolus», précise le Défenseur des droits. Pour y remédier, l’autorité recommande la création de « cellules de débogage » pour intervenir manuellement et débloquer le dossier. De son côté, le ministre du Logement, conscient que Ma Prime Rénov doit être « plus efficacepoursuit la promotion du guichet unique France Rénov’ pour que chaque bénéficiaire sache à qui s’adresser.

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page