L'Europe

Macron minimise la controverse sur les commentaires sur la sécurité de la Russie

[ad_1]

Le président français Emmanuel Macron a repoussé mardi les critiques de ses propos selon lesquels la Russie aurait un jour besoin d’être assurée de sa propre sécurité face aux actions occidentales.

Macron répondait à la désapprobation de Kyiv et de certains pays d’Europe de l’Est, qui l’ont accusé d’être trop indulgent ou de faire trop d’ouvertures vers Moscou dans des commentaires samedi.

« Je pense que nous ne devrions pas… essayer de créer une polémique là où il n’y en a pas », a déclaré le dirigeant français à son arrivée au sommet UE-Balkans à Tirana.

Dans des commentaires samedi, Macron a noté qu’il faudrait apporter « des garanties pour sa propre sécurité à la Russie, le jour où elle reviendra à la table » des négociations.

« L’un des points essentiels est la crainte que l’Otan ne soit à sa porte, et le déploiement d’armes pouvant menacer la Russie », a-t-il déclaré sur la chaîne française TF1.

Ces déclarations avaient suscité des critiques.

« Quelqu’un veut fournir des garanties de sécurité à un État terroriste et meurtrier ? », a déclaré sur les réseaux sociaux le secrétaire du Conseil de la sécurité nationale et de la défense d’Ukraine, Oleksiy Danilov.

Pour le vice-ministre polonais des Affaires étrangères Marcin Przydacz, Macron « fait une erreur » avec ses déclarations, et l’Occident devrait s’en tenir à une politique d’isolement de Moscou.

La fin du conflit ukrainien se fera en offrant des garanties de sécurité à l’Ukraine, a déclaré lundi le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, ajoutant que pour la Russie, « nous en reparlerons plus tard ».

[ad_2]

expatica

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page