Skip to content
Magasinage de Noël : les Québécois dépenseront plus malgré le pessimisme économique


Les Québécois qui magasinent pour les Fêtes s’attendent à dépenser 1 090 $ dans les magasins, soit 120 $ de plus que l’an dernier, même si la majorité croit que la province entrera en récession d’ici la fin de l’année.

• Lisez aussi : L’horaire des achats des Fêtes perturbé par la pénurie de main-d’œuvre?

Le Baromètre d’octobre du Conseil du commerce de détail du Québec montre une baisse de quatre points de l’indice de confiance des consommateurs, à 78 %, le niveau le plus bas depuis l’hiver 2021. Vingt et un pour cent des Québécois croient que la situation économique va se détériorer et 59 % croient que une récession nous frappera d’ici la fin de 2022.

L’inquiétude se fait particulièrement sentir chez les femmes, les personnes âgées de 45 ans et plus et les ménages dont le revenu se situe entre 60 000 $ et 100 000 $. L’inflation demeure une préoccupation puisque 57 % des Québécois s’attendent à une hausse des prix au cours de la prochaine année.

La hausse attendue des dépenses des fêtes apparaît d’autant plus surprenante dans ce contexte de pessimisme, mais aussi compte tenu du fait que 31 % des Québécois considèrent que leur situation financière s’est détériorée au cours des six derniers mois.

C’est le cas de Claire Labrie, 62 ans, qui a perdu son emploi en début d’année pour cause d’invalidité. Elle dirige les ventes.


Magasinage de Noël : les Québécois dépenseront plus malgré le pessimisme économique

Photo Valérie Lesage

Claire Labrie, 62 ans, a perdu son emploi en début d’année et elle gère les soldes pour les achats de Noël.

« Et j’en trouve ! Ça doit l’être, parce que j’ai dix petits-enfants », raconte la dame, rencontrée aux Galeries de la Capitale à Québec, alors qu’elle s’offrait aussi une rare sortie au restaurant.

« J’ai calculé mes affaires et je me suis payé une petite folie », dit-elle avec un sourire.

Un tiers des consommateurs s’attendent à dépenser moins que l’an dernier, une proportion supérieure de 5 % à celle de 2021. Dans le même temps, un quart des consommateurs achèteront plus.

Quatre Québécois sur dix prévoient profiter des soldes du Vendredi fou et la moitié achèteront en ligne le 25 novembre.

Les cadeaux représentent la plus grande part des dépenses des Fêtes, avec un budget moyen de 323 $, en hausse de 21 % par rapport à l’année dernière. La nourriture est le deuxième poste de dépenses le plus important et les consommateurs prévoient investir 159 $ dans ce poste.

segment, le même que l’an dernier. Compte tenu de la forte inflation alimentaire de l’année écoulée, cette prévision risque de se heurter au choc de la réalité.

Plus de détails à venir…

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.