Nouvelles sportives

Martinez contre Livakovic, un duel à distance entre gardiens en feu

[ad_1]

Si les Argentins et les Croates se sont hissés en demi-finale de la Coupe du monde au Qatar, c’est en grande partie grâce à leurs gardiens respectifs.

L’Argentine contre la Croatie, Lionel Messi contre Luka Modric… mais aussi Emiliano Martinez contre Dominik Livakovic. Les deux gardiens, pétillants depuis le début de la compétition, se battront en duel à distance et joueront un rôle crucial pour leur équipe dans la première demi-finale de cette Coupe du monde.

« Si tu veux être un footballeur important, tu peux aussi être gardien de but », avait un jour lancé la légende Gianluigi Buffon. Cette phrase n’a jamais aussi bien résonné dans nos esprits depuis qu’on a vu les performances remarquables des gardiens argentins et croates.

Martinez, une révélation ou plutôt une confirmation

L’Argentine a non seulement Messi dans son équipe, mais peut également compter sur un excellent gardien, Emiliano Martinez. Et la Pulga le sait, lui qui a préféré courir vers son coéquipier pour le remercier plutôt que d’aller vers le tireur décisif, Lautaro Martinez, lors de la qualification de l’Albiceleste.

Lionel Messi est venu féliciter son gardien Emiliano Martinez pour ses arrêts décisifs. PAUL ENFANTS / PANORAMIQUE

Le gardien argentin a mal vécu le début de Coupe du monde compliqué pour sa sélection (défaite 2-1 face à l’Arabie saoudite). « J’ai beaucoup souffert après le match contre l’Arabie saoudite. J’ai parlé avec un psychologue, parce qu’ils avaient deux injections, et je n’ai pas pu en arrêter une. J’ai 45 millions d’Argentins derrière moi, et j’aurais dû faire plus » il avait déballé à la presse.

Face aux Pays-Bas, Emiliano Martínez s’est réveillé et a rapidement rassuré Messi et les siens en stoppant les deux premières frappes néerlandaises en début d’essai. Deux parades qui ont suffi à l’Argentine pour poursuivre l’aventure au Qatar. En zone mixte, le défenseur argentin Germán Pezzella ne s’y est pas trompé : « On lui doit une grosse bougie, on sait qu’on a eu chaud. » Avant ces exploits miraculeux en quart de finale, le gardien de 30 ans avait aussi été héroïque face à l’Australie en huitième en réalisant un arrêt salvateur en toute fin de match devant le jeune Garang Kuol.

Après un passage de près de dix ans à Arsenal, il est désormais titulaire indiscutable à Aston Villa, club qu’il a rejoint il y a deux ans pour un chèque de 21,5 millions d’euros. Côté sélection, ce n’est que le 29 et juin 2021 qu’il défend pour la première fois les couleurs de son pays. Contrairement à Livakovic, il a cette « grinta » bien connue des Argentins, surtout depuis le début de la Coupe du monde.

Livakovic, une montée en puissance

La Croatie a plus que jamais retrouvé son gardien titulaire, Dominik Livakovic. Ce dernier avait gagné sa place dans les cages croates mi-2019 en laissant le portier de l’Atlético de Madrid, Ivo Grbic, sur le banc. La relève de Danijel Subasic, grand artisan de l’épopée de 2018, est donc sans l’ombre d’un doute toute trouvée pour le coach Zlatko Dalic, qui avait d’ailleurs précisé que Livakovic »avait égalisé avec Subasic» dernièrement.

De plus, le joueur de 27 ans suit les traces de l’ancien gardien de l’AS Monaco puisqu’il a réussi le même exploit que lui, à savoir arrêter trois tirs au but lors d’une séance de tirs au but en Coupe du monde. C’était contre le Japon en huitièmes de finale. Seuls deux autres gardiens l’ont déjà fait, Ricardo avec le Portugal en 2006 et donc Subasic en 2018. Au-delà de son niveau, le gardien du Dynamo Zagreb impressionne par son caractère mesuré et calme. «J’ai une grande confiance en lui, il donne confiance aux autres», a assuré Zlatko Dalic après le match contre le Japon avant que le principal intéressé ne prenne la parole. «J’ai fait de mon mieux et j’ai eu un peu de chance», avait indiqué le portier modeste et rassurant.

Livakovic qualifie la Croatie sur le tir manqué de Marquinhos. DYLAN MARTINEZ / REUTERS

Contre le Brésil, le sauveur de la Croatie a de nouveau revêtu sa cape de héros en multipliant les parades (16) pendant le temps réglementaire avant de se magnifier lors d’une nouvelle séance de tirs au but. Marquinhos, en échec lors de sa tentative, doit encore aujourd’hui faire des cauchemars à Dominik Livakovic, qui avait d’abord stoppé le premier penalty signé Rodrygo. Spécialiste du terrain, Dominik Livakovic serait dans le viseur du Bayern Munich pour remplacer Manuel Neuer, indisponible jusqu’à la fin de la saison.

Si les deux nations continuent cette demi-finale jusqu’aux tirs au but, les tireurs sauront à quoi s’attendre avec ces deux gardiens. Qui d’Emiliano Martinez ou de Dominik Livakovic sortira vainqueur de ce duel à distance ? Réponse mardi soir à 20h lors du match Argentine-Croatie.

[ad_2]

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page