Skip to content
Massy, ​​la pépinière du rugby d’Île-de-France

[ad_1]

Le deuxième ligne du RC Massy Essonne, Marco Fuser, s’entraîne avec ses coéquipiers le 11 août. Le club affrontera Rouen Normandie Rugby samedi pour la reprise du championnat de Pro D2. Icône du sport

REPORTAGE – Le club de l’Essonne, promu en Pro D2, mise sur la formation. Bastareaud, Macalou ou Woki en sont issus.

De retour en Pro D2 après une belle campagne en National, ponctuée par le titre de champion de France, le RC Massy espère s’installer durablement dans l’antichambre de l’élite. Pour y parvenir, le club de l’Essonne entend s’appuyer sur son centre de formation, reconnu comme l’un des meilleurs de France. Jimmy Marlu, le pionnier, Mathieu Bastareaud, Sékou Macalou, Judicaël Cancoriet, Yacouba Camara ou encore Cameron Woki, on ne compte plus les grands joueurs qui sont passés par l’école Massicoise. Depuis sa création, le centre de Massy a vu seize de ses joueurs rejoindre le pôle France à Marcoussis.

Avec une formation labellisée FFR depuis le 1euh Juillet 2007, le RCME accueille chaque année de nouvelles pépites réparties en trois structures : l’école de rugby (4-13 ans), le pré-centre (14-17 ans) et le centre élite (18-22 ans). Mais les Bleus et les Noirs ne sont pas opposés à des changements de vision. Si le développement est toujours aussi crucial, Massy a en effet revu sa politique de détection…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.