Skip to content
Mieux positionner le monde du quad


Les dirigeants de la Fédération québécoise des clubs quads (FQCQ), conscients d’être à la croisée des chemins, ont décidé de mettre de l’avant un plan stratégique afin de pouvoir assurer la pérennité de la pratique des quads au Québec.

L’évolution et le développement des infrastructures, comme les différents modèles financiers, obligent à passer à un autre niveau. Les normes environnementales et de sécurité sont beaucoup plus importantes que par le passé. L’ère des clubs fonctionnant uniquement grâce au travail bénévole est révolue. Certes, ces derniers sont toujours aussi importants, il faut compter sur eux, mais d’un autre côté, il faut aussi les soutenir et les soulager du fardeau de plus en plus lourd de la mise en place du réseau de sentiers. L’époque où une bande d’amis VTT décidait de se réunir le temps d’un week-end pour construire un pont est presque révolue. Aujourd’hui, avec toutes les normes environnementales et gouvernementales liées à la création d’une telle infrastructure, c’est très difficile à réaliser.

Le cadre financier, la signalisation uniformisée, tout doit être repensé afin d’arriver à une nouvelle formule de fonctionnement des clubs et de la Fédération et de répondre aux réalités d’aujourd’hui. Le défi des ressources humaines à tous les niveaux est également devenu un enjeu majeur, tant pour les clubs que pour la Fédération elle-même. Et qu’en est-il de l’acceptabilité sociale du quad ?

C’est dans cet esprit que la Fédération a présenté son plan stratégique lors du dernier congrès.

Tout le monde est conscient que le modèle d’affaires basé sur le bénévolat est en train de s’essouffler. Il y a un manque de bénévoles, la gestion d’un club est devenue de plus en plus complexe et les capacités des clubs sont limitées. Les clubs ont pu prendre acte de la remise en cause de la Fédération, lors de la dernière assemblée générale. Le virage a commencé.

Il ne sera pas facile d’arriver à tout régler, mais les administrateurs de la Fédération ont bon espoir d’y arriver.

ATTENTION AUX SENTIERS FERMÉS

La saison de chasse intensive débutera sous peu dans certaines régions du Québec. Plusieurs sentiers de quad fédérés seront fermés pour cette période. À la demande de la Fédération québécoise des clubs quads, nous vous rappelons les lieux et dates de fermeture.

Il est très important de respecter ces fermetures, d’abord pour votre sécurité, mais aussi pour éviter la perte de droits de passage. Vous trouverez dans le tableau ci-contre les dates qui ont été fournies à la FQCQ. Si vous avez des doutes sur les sentiers que vous souhaitez emprunter cet automne, prenez le temps de vérifier auprès de votre club local pour éviter tout problème. Des informations peuvent manquer dans le tableau qui nous est fourni par la Fédération.

Consultez le tableau pour connaître les dates de fermeture de certains sentiers.

Dates de fermeture

Laurentides : du 31 août au 15 novembre

Mastigouche : du 6 septembre au 14 novembre

Papineau-Labelle : Du 31 août au 30 novembre et du 9 mars au 15 mai (dégel)

Rouge-Matawin : du 6 septembre au 21 novembre

Matane : du 5 au 1er septembreeuh Juin (2023)

Dunière : du 30 août au 1euh Juin (2023)

Portneuf : du 6 septembre au 8 octobre et du 5 novembre au 14 novembre

LES ZEC

Zec Casault : les sentiers restent ouverts

Zec Chapais : pas de restrictions

Zec du Bas-Saint-Laurent : fermé du 23 septembre au 13 novembre

Zec Lac-Brébeuf : les sentiers restent ouverts

Zec Lac-de-la-Boiteuse : les sentiers restent ouverts.

Zec Mars-Moulin : fermé du 24 septembre au 14 octobre

Zec Martin-Valin : fermé du 23 septembre au 14 octobre

Zec Batiscan-Neilson : fermé du 8 au 16 octobre

Zec des Martres : fermé du 10 septembre au 9 octobre

Zec Lac-au-Sable : fermé du 24 septembre au 9 octobre

Zec de Bessonne : les sentiers restent ouverts

Zec Jeannotte: les sentiers restent ouverts

Zec Kississink : fermé du 17 septembre au 2 octobre et du 8 au 23 octobre.

Zec Tawachiche : fermé du 17 septembre au 23 octobre

Zec Wessonneau : fermé du 8 au 23 octobre



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.