Skip to content
Mises en chantier résidentielles : une nouvelle baisse enregistrée en octobre


Les mises en chantier au Québec ont enregistré une légère baisse de 1 % en octobre 2022 par rapport à la même période l’an dernier, affichant une baisse de la construction résidentielle pour un neuvième mois consécutif.

• Lisez aussi : Groupe Sélection à l’abri de ses créanciers : Réal Bouclin risque de perdre le contrôle de son empire immobilier

• Lisez aussi : L’inflation demeure à 6,9 % au Canada

4 755 maisons ont été construites au cours du dernier mois dans des centres urbains de 10 000 habitants ou plus, selon les données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

La construction de maisons unifamiliales a connu une baisse importante de 15% par rapport à octobre 2021 avec 578 fondations coulées pour le même mois cette année. Le nombre de logements collectifs a toutefois augmenté de 1 % pour atteindre 4 177 mises en chantier.

Six régions métropolitaines de recensement (RMR) ont tout de même enregistré des hausses de la construction résidentielle en octobre, particulièrement dans la RMR de Gatineau qui se démarque avec un bond de 79 % pour 569 mises en chantier.

Les RMR de Québec, Saguenay et Montréal suivent avec des augmentations respectives de 23 %, 7 % et 2 %. À l’inverse, les RMR de Trois-Rivières et de Sherbrooke affichent des baisses respectives de 12 % et 55 %.

Les petits centres urbains ont également été moins populaires avec 671 mises en chantier enregistrées, ce qui représente une baisse de 34 % par rapport à octobre 2021.

« Si nous regardons les dix premiers mois cumulés de 2022, nous constatons une contraction de 12 %. L’impact de la hausse des taux d’intérêt sur les mises en chantier est donc très perceptible, et cela touche tous les segments de marché», a noté mercredi dans un communiqué Paul Cardinal, directeur du Service économique de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec ( APCHQ).



journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.