Skip to content
Montréal tiendra son Forum fiscal en novembre prochain


Le 7 novembre prochain, la Ville de Montréal tiendra son Forum sur la fiscalité qui vise à lui permettre de sortir de sa dépendance à l’impôt foncier.

• Lisez aussi : Impôts fonciers : le rôle explose dans plus de 100 villes

• Lisez aussi : Plante : « la taxe foncière est un modèle archaïque et dépassé »

L’événement aura lieu au Biodôme de Montréal, en vue des négociations du prochain pacte fiscal avec le gouvernement du Québec, en 2024.

« Montréal veut protéger le portefeuille de sa population et continuer d’offrir les services adaptés à ses nouvelles responsabilités. Pour y parvenir, le modèle archaïque de la taxe foncière doit être révisé», a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante, dans un communiqué jeudi.

La Ville souhaite profiter de l’événement pour présenter ses enjeux en matière de finances, de déficit d’entretien de ses infrastructures et d’iniquité territoriale. Selon ses revendications, en plus de ses responsabilités traditionnelles, la Ville assume un rôle dans les matières de compétence gouvernementale, telles que l’habitation, la sécurité publique et l’itinérance.

« Partant du constat que le cadre financier et fiscal, qui date du siècle dernier, ne répond plus à ces réalités, la Ville de Montréal cherche à bâtir un nouveau consensus sur la diversification de ses sources de revenus et elle veut le faire en consultation de sa population », est-il indiqué dans le communiqué de la Ville.

Actuellement, environ 63 % des revenus de la Ville proviennent de l’impôt foncier.

En juin, alors que l’idée d’un Forum fiscal est évoquée pour la première fois, Dominique Ollivier, président du comité exécutif de la Ville, exprime le souhait d’amasser jusqu’à 300 millions de dollars de plus annuellement pour aider l’administration municipale. Cependant, il n’y avait pas de solution privilégiée.

Le Forum sur la fiscalité montréalaise sera suivi, au printemps 2023, d’un Sommet sur la fiscalité municipale.

« Ce projet nous aidera à identifier les mesures susceptibles de faire l’objet de négociations lors du renouvellement de l’entente de partenariat financier 2020-2024, conclue entre les municipalités et le gouvernement du Québec et qui expire le 31 décembre 2024 », a expliqué Dominique Ollivier.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.