Skip to content
Naviguer en eaux troubles par Yvan Bourgnon


Yvan Bourgnon (ici en 2013 à La Trinité-sur-Mer) sera jugé dans le cadre d’un procès devant la 3e chambre du tribunal de Paris, dont l’audience est prévue le 6 octobre. LE BARS BERNARD/PRESSE SPORTIVE

ENQUÊTE – Accusé d’avoir triché en 2017, dans l’une de ses expéditions en solitaire, le navigateur est désormais poursuivi. Son aventure, qu’il assurait faire sans assistance et sans mettre pied à terre, avait été saluée à l’époque par le journal de 20 heures…

Ce vendredi 22 septembre 2017, le skipper suisse Yvan Bourgnon remonte l’embouchure du fjord de Nuuk, au Groenland, à bord de son catamaran Ma louloute. L’aventurier s’apprête à débarquer triomphalement dans la capitale la plus septentrionale de la planète, après soixante-dix jours de mer. Yvan Bourgnon réalise un exploit dans un environnement hostile entre glaciers et banquises.

A 46 ans, il franchit le passage du Nord-Ouest dans l’espace maritime de l’Arctique au terme d’un périple de 7500 kilomètres le menant de l’océan Pacifique à l’Atlantique. Grâce au bref été boréal, il a percé un mur invisible de froid et de vents tapissé de blocs de glace partiellement dégelés l’été par le réchauffement climatique. Les mini-icebergs ont failli écraser son esquif, il a failli chavirer et se noyer après être tombé dans l’eau gelée. L’aventurier est resté coincé pendant trois semaines dans des glaces mouvantes sans pouvoir tracer de route. Et comme, selon l’expression consacrée, « les ‘merdes’…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste encore 90% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontières, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.