Actualités françaises

Nostalgie et devoir de mémoire

[ad_1]

Michel Bergeron a failli s’étouffer avec son pop-corn à tel point qu’il a ri en voyant Peter Stastny à l’écran lors de la projection presse de la série Canadiens Nordiques – La rivalité Lundi, à Boucherville.

• Lisez aussi : Canadiens Nordiques – La rivalité : un moment émouvant avec Guy Lafleur

Dans le premier épisode diffusé, Stastny résume, à sa manière, le premier discours reçu par l’entraîneur-chef à son arrivée à Québec : « la glace est blanche, la rondelle est noire et je veux gagner ».

« Ce sont des souvenirs qui s’imprègnent dans ma tête, beaucoup de nostalgie, beaucoup d’émotions, a commenté Bergeron, après le visionnage. Ces années-là, je les ai vécues à 100 milles à l’heure. »

  • Écoutez aussi Gilbert Delorme avec ses anecdotes d’interview sur l’émission de Mario Dumont diffusée en direct tous les jours à 15h30 via QUB-radio :

Un devoir de mémoire

Nostalgie, sans doute, mais la série Canadiens Nordiques – La rivalité prend également la forme d’un devoir de mémoire.

« On se rend compte qu’il y avait des valeurs différentes d’un bout à l’autre de la province de Québec », a noté Jean Perron, ancien entraîneur-chef du Tricolore, qui a ensuite passé du temps derrière le banc. Nordique. Les valeurs de Montréal et celles de Québec n’étaient pas les mêmes. La façon dont les Nordiques avaient planifié leur équipe avec une bande de francophones a obligé les Canadiens à faire de même.

« Si les Nordiques ne sont pas là, les Canadiens resteront probablement avec une bande d’Anglo, a ajouté Perron. Moi, je n’aurais jamais dirigé à Montréal, Jacques Demers non plus. Et Serge Savard n’aurait peut-être jamais été directeur général des Canadiens. »

À tous

La série documentaire, dont la productrice est Marie-Claude Morazain, dresse un portrait qui dépasse en fait le hockey.

« Nous voulions un point de vue qui parle à tout le monde, que ce soit au grand public ou aux initiés », résume Nadège Pouyez, directrice générale Stratégie, contenu original et convergence de Quebecor Contenu. Chaque épisode est ficelé et vise à se structurer comme si on le vivait pour de vrai. »

  • Écoutez Réjean Tremblay sur la rivalité Mtl vs Qc en entrevue à l’émission de Benoit Dutrizac diffusée en direct tous les jours à 11h via QUB-radio :

Bettman « baise » le Québec

Dans un autre ordre d’idées, lorsqu’il a interrogé Jean Perron sur la possibilité de revoir un jour un club de la Ligue nationale de hockey à Québec, le joueur de 76 ans a été fidèle à lui-même, franc et direct. .

«Ce serait surprenant parce que le hockey est dirigé par des Américains qui ont de l’argent. Ça sort de leurs oreilles… Les autres veulent avoir leur jouet et s’offrir une équipe professionnelle. Gary Bettmann [le commissaire de la LNH] est évidemment au courant de tout ça, c’est pour ça qu’il se fout de Québec. »



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page