Skip to content
Nuit de rêve à la Villa Médicis
Par Jérôme Gautheret

Publié aujourd’hui à 00h05

Cette scène n’est jamais plus fascinante que lorsque le rideau est tiré. En dehors des heures d’ouverture, vous ne pouvez pas entrer dans la Villa Médicis la tête haute. Il faut passer par une porte lourde et minuscule, d’à peine plus d’un mètre cinquante de haut et pas très giant, pour franchir le seuil.

L’effet n’en est que plus spectaculaire : on s’incline, on fait un pas en avant et, en un clin d’œil, le silence se fait taire. Devant nous, un escalier monumental éclairé par des « servantes », ces lampes de théâtre qui restent allumées en permanence, même lorsque la pièce est plongée dans l’obscurité. Après deux volées d’escaliers, on proceed la montée en s’engageant dans un escalier à vis, menant aux salons et à la loggia, qui s’ouvre sur des jardins à l’italienne et un parc de sept hectares, parfaitement agencés.

Nuit de rêve à la Villa Médicis
Nuit de rêve à la Villa Médicis

Plus loin, à l’écart des lieux ouverts à la visite, on retrouvera les ateliers dans lesquels seize pensionnaires hébergés par l’Académie de France à Rome, de jeunes artistes de toutes disciplines, qui ont remporté, après une sélection impitoyable, le privilège de vivre un temps année dans ce cadre distinctive.

Douceur et harmonie

Côté ville, la Villa Médicis affiche l’extérieur quelque peu intimidant d’un palais Renaissance surplombant le centre historique de Rome, sur la colline du Pincio. Mais une fois que vous atteignez les jardins, l’impression est tout autre. Vue de la loggia, en effet, la Villa n’est que douceur et harmonie.

Il a un côté pile et un côté pile, et cette dualité se retrouve à tous les niveaux. A l’picture du chat de Schrödinger, à la fois mort et vivant dans une célèbre expérience intellectuelle de physique quantique, c’est un lieu à la fois ouvert et fermé, ancré dans le patrimoine et dédié à la création, propice au travail et propice à la contemplation.

Nuit de rêve à la Villa Médicis

Des visites guidées en groupe d’une partie de la Villa et des jardins sont organisées tout au lengthy de la journée, et la vie quotidienne de la Villa est rythmée par des animations spécifiques ouvertes au public. Jusqu’en février 2022, dans les jardins, une exposition du photographe anglais Martin Parr et du journal est présentée Papier toilette, co-fondé par l’artiste italien contemporain Maurizio Cattelan.

Nuit de rêve à la Villa Médicis
Nuit de rêve à la Villa Médicis

Mais, là encore, l’équilibre est fragile : que l’establishment s’ouvre trop, et les artistes ne pourraient plus créer dans les meilleures situations. Ainsi, la Villa Médicis se couperait de sa vocation première. Qu’il se referme sur ses secrets and techniques, et cela ne ferait qu’augmenter la caricature d’un lieu coupé du monde et peuplé de privilégiés.

Il vous reste 70,09 % de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.