Skip to content
PA Méthot et ses invités au Théâtre Capitole : Un party de Noël comme dans le temps


À quoi ressembleront nos fêtes de fin d’année maintenant que nous avons le droit de nous rassembler ? Si l’on se fie au party de Noël du PA Méthot, lundi soir, au Théâtre Capitole de Québec, les festivités post-pandémie seront comme celles d’antan.

On va manger de la dinde, aller à la messe de minuit, danser et chanter des classiques du répertoire québécois. Comme au bon vieux temps.

Adepte des soirées thématiques, PA Méthot a déjà organisé au fil des ans des soirées années 80, 90 et disco, invitant comédiens et chanteurs dans le but de faire vibrer notre âme nostalgique.


PA Méthot et ses invités au Théâtre Capitole : Un party de Noël comme dans le temps

RENÉ BAILLARGEON/AGENCE QMI

La prochaine étape logique, et nous sommes surpris qu’il ne l’ait pas encore fait, était la fête de Noël.

A voir l’ambiance tonitruante qui régnait au Capitole lors de cette émission que l’on verra bientôt à la télé, ce qui explique pourquoi le rendez-vous avait été fixé à la mi-novembre, la formule a du potentiel.

Traditionnel

L’humoriste gaspésien et ses invités n’ont cependant pas cherché à réinventer le temps des fêtes. Quant aux monologues, presque tout le monde s’en tenait aux thèmes traditionnels. Pensez au Temps d’un dinde, de Hi Ha Tremblay, mais dans une version mise à jour. Pas franchement original, mais diablement efficace pour un public hilarant et exceptionnellement participatif à six bonnes semaines de la Saint-Sylvestre.

Le PA Méthot a lancé la soirée en évoquant les repas de Noël en famille, où l’on côtoie des gens qu’on ne veut pas voir le reste de l’année. Dominique Paquet regardait l’enfer du shopping au centre commercial tandis que Mélanie Ghanimé, lasse des faux ongles et des faux cils, nous suppliait de « lâcher le guidounage ».

Inspiré du spectacle InfomanPierre-Luc Pomerleau a fait rire le public avec ses publicités loufoques d’articles de Noël repérés sur la Place du Marché, français de travail inclus.


PA Méthot et ses invités au Théâtre Capitole : Un party de Noël comme dans le temps

RENÉ BAILLARGEON/AGENCE QMI


PA Méthot et ses invités au Théâtre Capitole : Un party de Noël comme dans le temps

RENÉ BAILLARGEON/AGENCE QMI

Market Place est essentiel car, dit-il, pour qui veut réduire ses dépenses en cadeaux, il y a un mot à retenir : seconde main. Oui, en un mot. Comme dans « secondmin », comme on le voit dans une des publicités présentées par Pomerleau aux côtés de « chinne sa » (tronçonneuse), « quas quest » (casquette) et myrouère (miroir).

Parfois, vous vous demandez si les personnes qui publient sur les sites d’annonces le font exprès pour écrire si mal et apparaître dans un numéro de comédie.

UN bataille de gigue était également au programme. L’ancien participant de RévolutionJustin Jackson, n’a fait qu’une bouchée de Dominic Paquet.

En chansons

Philippe Laprise et Jérémy Demay, le plus hilarant du groupe avec son monologue sur les Québécois qui vont passer Noël dans le sud, et Richardson Zéphyr sont également venus se moquer du temps des Fêtes lors de cette soirée qui a connu quelques-uns de ses meilleurs moments en musique.

La bonne idée : demander à des artistes musiciens de jumeler un morceau traditionnel québécois avec une reprise pop d’ici ou d’ailleurs. Suite de Ludovick Bourgeois 23 décembre et Pourquoi es-tu dans la lune pendant que Guylaine Tanguay yodait Sur la grande côte avant de partager Oeil de coton Joe avec PA Méthot.

Clairement déjà dans l’esprit des fêtes, les spectateurs n’étaient pas non plus invités à danser et à chanter Le cuisinier avec Yves Lambert et Qu’est-ce que l’amour avec Damien Robitaille.

Mélissa Bédard n’avait alors qu’à cueillir ce public enflammé comme un fruit mûr en lui offrant, en dernier pour la route, une version unificatrice de C’est la viepar l’artiste algérien Khaled.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.