Skip to content
Paris relègue Gudme à bonne distance en C1


A l’occasion de la 7ème journée de Ligue des champions, le PSG s’est imposé face aux Danois de Gudme. Un résultat qui lui permet de prendre provisoirement la tête de la poule A.

Le Paris SG, grâce notamment à un Jannick Green impérial dans les buts, a battu Gudme (41-36) mercredi à domicile lors de la 7e journée de Ligue des champions de handball, reléguant le club danois à bonne distance au classement.

Le PSG prend la tête de la poule A (12 pts) aux Hongrois de Veszprem (11 pts) en attendant leur match à domicile contre le modeste club de Zagreb jeudi.

Surtout, à mi-parcours, il compte cinq points d’avance sur Gudme (4e, 7 pts, comme Magdebourg) dans la lutte pour les deux premières places, synonyme de qualification directe pour les quarts de finale sans passer par la case des barrages. (places 3 à 6).

S’il doublait la mise face à l’équipe danoise le lendemain, le PSG l’écarterait définitivement de la course.

Mais le champion du Danemark va donner du fil à retordre aux Parisiens, comme mercredi où les hôtes ont mis plus d’une période et demie à s’échapper, tout en restant sous la menace jusqu’aux trois dernières minutes.

Le gardien Jannick Green en feu

Le PSG, privé d’une de ses principales armes offensives depuis le début de saison, l’arrière gauche Elohim Prandi, blessé vendredi en championnat, s’est longtemps heurté à la défense danoise, à l’image de son géant letton Dainis Kristopans (7 buts en 11 tentatives). , les trois premiers manqués).

Et peut remercier son gardien danois Jannick Green (17 arrêts à 33% de réussite), qui a écœuré les attaquants de Gudme tout au long de la rencontre.

En tout début de match pour empêcher Paris de prendre quatre buts de retard (9e, 1-4), en milieu de première période pour participer à la remontée de son équipe (11-9 à la 20e minute après un 5- 0) , puis juste après la mi-temps (16-16) avec quatre arrêts sur les cinq premiers tirs danois.

Green, arrivé cet été, a poursuivi son festival durant la deuxième période, marquée notamment par une splendide double parade à bout portant (28-25, 46e).

Dans la foulée, le pivot polonais Kamil Syprak a donné au PSG une avance de quatre buts, qui a fini par battre le champion danois.

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.