Skip to content
Pas de débat, les poches ont des rabats

[ad_1]

LA CHRONIQUE DE JULIEN SCAVINI – Dans la grande majorité des cas, une veste possède de chaque côté des hanches, une poche extérieure composée de deux lignes de tissu, qui crée une ouverture protégée par un petit rabat.

La veste possède, dans la grande majorité des cas, de chaque côté des hanches, une poche extérieure constituée de deux lignes de tissu, le « passepoil », qui crée une ouverture protégée par un petit rabat.

Sous Louis XIV, ce volet existait déjà, en forme de couronne inversée. Aujourd’hui, il s’agit simplement d’un petit rectangle à peine émoussé.

Généralement, la poche mesure 14 cm de large et le rabat 5 cm de haut. On a atteint jusqu’à 7 cm dans les années 1970. Une opulence de lignes en totale contradiction avec la nana actuelle. Sur une veste cintrée, le rabat ne mesure que 3 cm alors qu’il n’est pas totalement absent. Le tailleur pleure devant un spectacle aussi déchirant. Car seule la veste habillée, du soir, en est généralement dépourvue.

Le smoking n’a jamais de rabats sur les poches, pas plus que les vestes de cocktail ou de smoking en velours. La veste à double boutonnage se passe aussi le plus souvent de pans, signe de formalisme, qu’il s’agisse d’un simple blazer ou d’une partie de costume.

Une autre exception…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 18% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.